[Débrief du mardi] Week-end en demi-teinte pour le biathlon français, week-end de rugby fructueux

Martin Fourcade, vainqueur de la poursuite à Hochfilzen [Crédit : AFP]

Martin Fourcade, vainqueur de la poursuite à Hochfilzen [Crédit : AFP]

Biathlon, les français pas encore à 100%.

Ce n'était pas vraiment un grand week-end pour le biathlon féminin français à Hochfilzen en Autriche. Du moins, sur les courses individuelles. Les filles n'ont réussi aucun sans-faute au tir. Seulement deux top 10 au palmarès, avec la 8e place d'Anaïs Chevalier sur le sprint et la 10e place de Julia Simon sur la poursuite. Elles nous ont habitués à mieux, et devront s'améliorer au tir sur les prochaines étapes pour rivaliser avec les meilleures. La Finlandaise Makarianen victorieuse de la poursuite et l'Italienne Wierer 1e sur le sprint occupent la 1e et la 2e place du classement mondial. En revanche, en équipes, les Françaises sont bien plus performantes et se placent sur le podium, 3e. Malgré un sprint perdu face à la Suède après une remontée de 12 secondes pour Bescond, les Bleues sont à leur place. Elles peuvent jouer la victoire sur les prochains relais avec plus de régularité.

Meilleur week-end pour Martin Fourcade, comparé à la première étape qu'il avait mal terminé. Il ramène d'Autriche une 2e place au sprint et une victoire en poursuite. Moins rapide sur les skis en ce début de saison, le Français a pu compter sur un sans-faute au tir ce week-end 30/30. Espérons qu'il garde ce haut niveau pour le reste de la saison. Au classement mondial, Fourcade refait un peu de son retard sur son rival norvégien Johannes Boe. Celui-ci fini 9e de la poursuite avec 6 fautes, c'est dire sa puissance sur les skis. Pour le relais homme, il est raté pour les Français, l'inverse du week-end de l'équipe féminine. Sans Martin Fourcade, l'équipe s'est effondrée au tir. Guigonnat, 2e du sprint lors de la première étape à Pokljuka, et 4e en Autriche sur la même épreuve, s'est raté avec un tour de pénalité au tir debout (4 fautes). Desthieux fait de même au tir couché. 4 pioches pour Jacquelin, seul Fillon Maillet s'en tire avec un 9/10. Les Français souvent performants au tir devront mieux viser lors du prochain relais prévu en Allemagne début janvier. Avec un retour de Fourcade.

Le Racing qualifié, Toulouse y est presque, Castres et Montpellier encore en vie.

Vainqueur avec le bonus de Toulon, Montpellier s'est donné le droit d'y croire

Impressionnants de maîtrise ! Les Franciliens on d'or et déjà validé leur billet pour les quarts de finale de Champion's Cup. Le Racing 92 a disposé de Leicester (11-34). Très impressionnants durant toute la première période, ils ont inscrits trois essais. Cerise sur le gâteau, Imhoff offre le bonus offensif en toute fin de match. Le troisième en quatre matchs pour le Racing. Voilà une bonne chose de faîte ! Maintenant, il faut valider la première place, pour être assuré d'un quart à la maison. Mais ils pourront faire tourner leur effectif. Qu'on ne s'y trompe pas, le Racing 92 est bel et bien l'un des grands favoris de cette compétition européenne ! 

Le Stade Toulousain est bien parti pour les rejoindre ! Vainqueur des Wasps 42-27, les Toulousains ont pris ce bonus offensif si précieux pour la suite de la compétition. Ce match a été marqué par ce qu'on appelle le "rugby total". Un match totalement fou où les deux équipes n'ont pas triché, n'ont pas calculé. Elles ont juste joué au rugby, de fort belle manière et ce, malgré la pluie battante. Comme quoi les conditions météos ne sont pas une excuse ! Encore une victoire et Toulouse ira en quart. Et ci celle-ci intervient contre le Leinster, ce sera à Ernest-Wallon. Qui aurait parié là-dessus en début de saison ? 

Montpellier, tout bonus contre Toulon (34-13) a gagné le droit d'y croire, contrairement à son adversaire qui est officiellement éliminé ! Mais la route est longue pour les Montpelliérains. Mais la route est longue et passera par deux matchs à l'extérieur, contre Edimburg et Newcastle. Ce n'est pas gagné ! Tout comme pour Castres, vainqueur du Munster 13-12. Les Castrais ont fait un match sérieux. Dans cette poule serrée (le Munster leader avec 12 points) il faudra battre Exeter et Gloucester. Le rugby français est donc assuré d'avoir un représentant en quart. Sans doute deux. Mais pourquoi pas quatre ? On est en droit de rêver. Pour finir le Lyon OU s'est logiquement incliné 21-10 contre Glasgow, mais a affiché un beau visage. 

Baptiste Létang et Etienne Goursaud

Crédit photo : Orange Sports.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article