Les Françaises aux rendez-vous des demies !

Estelle Nze Minko a été déterminante mercredi face à la Serbie [Crédit : Ouest-France].

Estelle Nze Minko a été déterminante mercredi face à la Serbie [Crédit : Ouest-France].

La pression était forte. A la maison, à Nantes, les Françaises se devait de remporter son dernier match de la seconde phase de l'Euro de handball. Car la Suède avait fait le job en terrassant une Russie déjà qualifiée (39-30). Dès lors toute défaite devenait interdite. 

Face à la Serbie, les Bleues étaient logiquement favorites, face à un des adversaires les plus faibles de la poule. Et elles n'ont pas tremblé. Vainqueurs 38-28 de la Serbie, les voilà ce soir à 21h en demi-finale, face aux Pays-Bas. Un match piège face à une valeur montante des années 2010. Sur quoi peuvent s'appuyer les Françaises pour aller en finale de "son" Euro ?

Un duo de gardiennes au top niveau 

Avant le match face à la Serbie, le duo Amandine Leynaud/ Laura Glauser affichait un taux d'arrêts de 35%, soit la meilleure statistique du tournoi pour une paire de gardiennes. Mercredi face à la Serbie, elles sont restées dans leurs standards. On peut même dire qu'elles sont montées en température. Si Amandine Leynaud s'est montré performante en début de compétition, c'est bien Laura Glauser qui a impressionné sur les deux derniers matchs. Auteur de 12 arrêts mercredi, elle a écœuré les Serbes. Et il ne faut pas occulter les 6 arrêts de Laynaud dans ce même match. Soit 18 arrêts au total (39% de réussite). Avoir une gardienne performance, c'est déjà fantastique, deux c'est un véritable gage de sécurité. Si, ce soir, l'une des deux a une défaillance, l'autre sera là pour la suppléer. Un véritable atout pour Olivier Krumbholz et un véritable casse-tête pour les Pays-Bas, qui vont devoir, non pas mettre en échec une gardienne mais deux. Une tache immense pour les Hollandaises. Les gardiennes françaises (à l'époque Leynaud et Darleux) avaient été une des clés du titre de championne du monde l'an passé. Si la France va au bout de son rêve, elles n'y seront de nouveau pas étrangères.

Houette et Nze Minko sériales buteuses

Arrêter des buts n'a de valeur que si en face, on a des joueurs capable de tuer le match. Estelle Nze Minko et Manon Houette font partie de ces handballeuses d'exception. 16 buts à eux deux mercredi. Surtout une réussite affolante. La demi-centre Nze Minko a inscrit 9 buts au total. Elle a surtout connu une insolente réussite en première période, au moment ou les Bleues ont été en difficulté. La France, jamais menée au-delà d'un but, lui doit beaucoup à ce moment-là. Car si elles avaient été menées de trois ou quatre buts, le casse-tête aurait été tout autre. Elle monte en puissance au fil des matchs, même si elle a été en dessous contre la Suède. 

Manon Houette a connu un début de match compliqué (0/2 dont un face-à-face). Mais la machine s'est réglée. C'est simple, ensuite plus aucun échec pour arriver à un 7/9. De très bonnes stats pour une ailière qui prend souvent des shoots compliqués. 

Ces joueuses, mais l'équipe de France dans son ensemble va devoir réaliser un grand match ce soir face au Pays-Bas, mais tout comme face à la Serbie, on y croit ! *

Etienne Goursaud

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article