[Interclubs] : L'Entente Sarthe Athlétisme, l'indépendance de la réunion (dernière partie)

L'Entente Sarthe Athlétisme a su faire une entente, sans tuer les spécificités des sections [Crédit photo : Entente Sarthe Athletisme]

L'Entente Sarthe Athlétisme a su faire une entente, sans tuer les spécificités des sections [Crédit photo : Entente Sarthe Athletisme]

L'Entente Sarthe Athlétisme a réussi le tour de force de réunir onze sections locales, tout en préservant l'indépendance de celles-ci. Mais le club se démarque par bien d'autres originalités. Comme celle de miser d'avantage sur les cross que les Interclubs... du moins sur le plan financier.

Le cross comme principale priorité ! 

On l'avait entraperçu sur la première partie, l'Entente Sarthe Athlétisme est un club qui a mis les cross comme principale priorité. Au point de concentrer les forces financières là-dessus. Avec quelques recrues ronflantes. Felix Bour, champion interrégional de cross long (et 1h04'20 au semi-marathon). Laurent Boquillet, président de l'Entente, avait prophétisé cette victoire la semaine passée : "Il est vraiment bien en ce moment, il peut viser une médaille lors des championnats de France". Mais aussi Liv Westphal, longtemps passée par l'AS Saint-Junien. "On a un gros partenaire avec Nike, qui a investi avec et pour nous, en tant que club de course à pied. Ce sont eux d'ailleurs qui ont fait venir une Christelle Daunay ou Liv récemment" confie Laurent Boquillet. Grâce à cela, l'Entente Sarthe Athlétisme a pu monter des équipes redoutables, comme sur le cross long féminin, ou elle est quadruple championne de France en titre par équipes. Un titre qui sera la principale priorité du club une nouvelle fois. Avant les Inters, Laurent Boquillet se montrait un peu inquiet, de par les petits pépins physiques, mais les inters ont rassuré tout le monde, de l'aveu même du club. Avec deux mutés, pour un seul autorisé, il faudra trancher entre Liv Westphal et Floriane Chevalier (qui vient de finir 2e des inters). Un choix de riche ! Un titre individuel n'est également pas à exclure pour cette dream-team. 

Le cross long homme est également en train de se monter, avec la venue de Felix Bour. "Mais il faudra encore un ou deux ans pour être pleinement opérationnel" reconnaît Laurent Boquillet. Ils seront également en embuscade pour les titres individuels chez les Masters hommes et femmes, avec leur directeur sportif Frédéric Bouvier et Séverine Hamel, tout de même 5e (toutes catégories confondues) du cross long des inters, malgré quelques petits pépins et une prépa marathon. 

Chez les jeunes, tout reste ouvert, même si ce sera plus compliqué : "On a des équipes où cela peut faire des tirs groupés entre la 30e et la 40e place, parfois cela peut suffire à arracher une médaille par équipe, comme l'an passé chez les juniors filles, on verra bien" espère Laurent Boquillet. En revanche, une minime fille, Isalys Huet, peut viser le titre, les minimes pouvant désormais concourir (par Ligue) aux France.

Les interclubs, une ascension qui doit passer par la formation.

Ce devait être l'autre gros objectif, lors de la création de l'Entente Sarthe Athlétisme : monter au niveau Elite d'ici à 2020. Depuis, les Sarthois ont revu leurs ambitions à la baisse. "Pour être performant, soit on est dans une grande ville où grand pôle universitaire, soit on est un club historique d'athlétisme, multidisciplinaire et avec des entraîneurs partout, soit-on a recours au mercenariat" analyse Laurent Boquillet, à juste raison. 

Pour autant, pas question de saborder ce club qui évolue actuellement en N1B (troisième échelon français). Mais, pour l'Entente Sarthe Athlétisme, la progression doit passer avant tout par la formation. "La stratégie mise en place en cross n'est pas la même aux interclubs. On fait avec les moyens qu'on a. On veut faire grandir nos athlètes, faire progresser nos entraîneurs également. On risque de serrer les fesses pour se maintenir, mais la construction interclubs doit passer par notre formation" analyse Laurent Boquillet. Car oui, les Sarthois sont capables de sortir des athlètes en dehors de la course à pied. Comme Mattéo Ngo, champion du monde cadets du 110m haies. Son frère Cameron est également très performant sur les haies hautes. Les deux s'entraînent désormais au pôle de Nantes, mais sont restés fidèles au club ! En faisant même venir un ami, Léo Cabrera, vice champion de France cadet 2018 à la perche (5,01m son record). Des performances qui peuvent rapidement rapporter plus de 1000 points aux Interclubs. "Avec des jeunes comme cela, si on met en place un bon accompagnement, cela peut vite bien aller" se réjouit Laurent Boquillet.

Il demeure cependant encore des points faibles. "On doit encore progresser en lancer, je profite pour lancer un appel à un entraîneur de lancers qui viendrait structurer tout cela. C'est assuré par des personnes qui ont eux-mêmes lancé pour aider le club, mais on manque de vrais spécialistes" regrette Laurent Boquillet.

Le département de la Sarthe : le partenaire institutionnel le plus investi.

Quand on crée une entente départementale, il est logique que le partenaire principal soit le département. En réalité, la Sarthe est le seul partenaire institutionnel de l'Entente. "Mais il y a aussi des subventions qui sont versées aux sections locales, tant mieux d'ailleurs" tient à préciser Laurent Boquillet. La ville du Mans n'investit pas dans l'Entente : "Avec l'ancien maire, c'était difficile, il n'était pas trop sport" regrette le président. Mais les discussions ont repris avec la nouvelle équipe municipale et il n'est pas impossible, qu'à l'avenir, Le Mans s'investisse davantage dans le club d'athlétisme. Pas d'aide de la région non plus. 

Au niveau du sponsoring privé, les Sarthois peuvent s'appuyer sur Nike, un partenaire très solide, qui a grandement contribué au projet cross. "On aimerait un autre partenaire en plus d'eux et le département" confie Laurent Boquillet, sans pour autant qu'il veuille se ruer sur le partenariat à tout prix. "On cherche à garder un maillot propre, qui ne soit pas un arbre de Noël" continue Laurent Boquillet. L'Entente Sarthe Athlétisme a donc un bel avenir devant lui ! 

Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article