[Arsenal / Rennes] Les notes des Rennais

Les supporters Rennais sont venus en nombre à l'Emirates Stadium [Crédit : UEFA]

Les supporters Rennais sont venus en nombre à l'Emirates Stadium [Crédit : UEFA]

C'est fini pour les clubs français en Coupes d'Europe. Le dernier représentant, Rennes, n'a pas tenu ses promesses. Après une victoire 3-1 à domicile, les Rennais se sont inclinés 3-0 à Arsenal. Le scénario était prévisible. D'une part car les Gunners ont, ce soir, joué tout le match à 11 et d'autre part, car les Anglais restaient sur 5 victoires à domicile. La marche était trop haute. 

Le match a commencé comme le précédent. Aubameyang ouvre la marque à la 4e minute. La suite n'est pas la même. Le jeune Maitland-Niles double la mise à la 15e après une confusion dans la défense rennaise. Ce n'est qu'au bout d'une demi-heure que Rennes va se réveillé et proposer du jeu. Mais le jeu proposé est souvent brouillon, trop peu précis pour défaire un défense comme celle d'Arsenal.  Aubameyang vient mettre un deuxième but à la 72e. Une deuxième mi-temps, où les Rennais ont été plus impliqués, mais techniquement, ils étaient en dessous. Même si on pourrait revenir sur un possible hors-jeu pour le deuxième but d'Arsenal, c'est la meilleure équipe qui se qualifie.

Les notes des Rennais : 

 

Koubek (4) : Le portier breton a pris quelques mauvaises décisions comme sur cette sortie sur Aubameyang où il récupère miraculeusement le ballon. Sur les buts, il aurait peut-être pu faire mieux mais ce n'est pas lui le fautif. 

Traoré (1) : Beaucoup trop souvent dépassé sur son côté droit. Après Zeffane la semaine dernière, l'arrière droit de Rennes fait encore un très mauvais match. À chaque fois qu'il a eu le ballon dans les jambes, il l'a donné à l'adversaire. Très peu de bonnes décisions ont été prises par Traoré à l'Emirates. Les attaquants d'Arsenal se sont fait plaisir et ont pu le dribbler à chaque action offensive.

Da Silva (5) : Meilleur élément de la défense rennaise. Multipliant les bons dégagements, il a permis à Rennes de souffler à plusieurs moments chauds. Souvent bien placé, il est tout de même fautif sur le premier but avec un marquage trop lointain sur Aubameyang.

Bensebaini (4,5) : Comme souvent, Bensebaini a réalisé une meilleure partie sur le plan offensif que sur le plan défensif. Il s'est souvent fait dépasser par l'attaque d'Arsenal sur son côté gauche et aurait pu empêcher le premier but avec un meilleur marquage sur Ramsey, passeur décisif. En attaque il a pris de vitesse à plusieurs reprise la défense adverse, ses centres n'ont pas trouvé preneurs.

André (5,5) : Le capitaine Rennais a réussi un bien meilleur match qu'à l'aller où on l'avait vu perdre nombre de ballons importants. Ce soir, il a d'abord été débordé par le milieu londonien. Il s'est repris au bout de 30 min en se battant sur beaucoup de ballons. Il a stoppé à quelques reprises les attaques des Gunners mais les erreurs ont été encore trop nombreuses pour inquiéter les adversaires.

Grenier (3,5) : Très peu en vue, il a commis plusieurs fautes. Grenier a comme son coéquipier du milieu de terrain, peu pesé en début de match. Il a ensuite été plus pressant. Mais les nombreuses erreurs, et son carton jaune pour avoir protesté contre l'arbitre montre que le milieu était dans un jour sans.

Bourigeaud (2) : L'ombre de lui même par rapport au match aller. À Londres il a gâché de nombreux ballons. Ses passes ont été trop approximatives. Il a eu très peu d'occasions de tirer au but. Un match à oublier pour Benjamin Bourigeaud.

Sarr (3,5) : Encore un joueur offensif qui rate son match. Alors qu'on le connaît rapide sur son côté, il n'a que trop peu fait la différence. Excepté quelques centres, Sarr n'a pas beaucoup pesé dans le jeu offensif des visiteurs. 

Ben Arfa (6,5) : C'est encore par lui que l'espoir est passé. En fin de match, il a multiplié les courses vers l'avant, les bonnes passes. Mais ses coéquipiers étaient souvent hors-jeux. Aussi intéressant qu'au match aller, il n'a néanmoins pas réussi à faire basculer le match à son avantage.

Niang (5) : Très peu trouvé par ses coéquipiers tout au long du match. Il a offert aux supporters Rennais leur plus gros frisson de la soirée. Sa frappe sur le poteau en début de seconde mi-temps aurait redonné la qualification à Rennes, il n'en ait rien. La défense d'Arsenal a trop bien pris la mesure de l’attaquant.

 

Baptiste Létang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article