Tom Dumoulin favori du 102e Giro : Nos pronostics !

Tom Dumoulin, vainqueur en 2017, est le grand favori ! [Crédit : Sportsénégal]

Tom Dumoulin, vainqueur en 2017, est le grand favori ! [Crédit : Sportsénégal]

La plus belle des courses vous diront les Italiens ! Si dans les faits, le Tour de France demeure la course cycliste la plus populaire, le Giro offre sans doute les scénarios les plus fous. Tout le monde à encore en tête l'incroyable raid de Chris Froome, à travers Finestre pour renverser la course. La 102e édition du premier grand tour de l'année s'élance demain. La liste des prétendants n'a rien a envier à la Grande Boucle. Tom Dumoulin, vainqueur en 2017, 2e en 2018, Simon Yates, multiple vainqueur d'étapes en 2018, Primoz Roglic, 4e du Tour 2018 entre autres. De quoi faire frémir les spectateurs et offrir un gros spectacle. Qui sont les favoris ? Petite présentation et pronostic d'un podium.

Le parcours :

Un prologue musclé qui devrait déjà faire office d'état des lieux, taillé pour spécialistes et puncheurs. Le Giro donne le ton d'une édition qui sera difficile. Une première semaine pour sprinter et puncheurs, qui ne devrait pas faire beaucoup d'écart avant le premier gros chrono. 34km pour aller à Saint-Marin, dont les 12 derniers qui présentent 500m de dénivelés. Un chrono qui peut ressembler à celui du pont d'Arc qu'à remporté Dumoulin sur le Tour 2016. La première grande explication interviendra sans doute à l'étape 13 et l'arrivée au sommet à Cressole Reale aux prix de 30km de montée, entrecoupée d'une courte descente. Les favoris ne pourront plus se cacher. L'étape du lendemain promet d'être dantesque avec 4000m de D+, concentrés sur 140km. Gare à ceux qui auront mal récupérés ! Une étape de baroudeurs et de nouveau la montagne, avec Gavia, Mortirolo et Ponte Lengo. Le lendemain, nouvelle arrivée au sommet à Anterselva. Les deux dernières étapes de montagne seront deux arrivées au sommet. Avant le dernier chrono final, avec une petite bosse au milieu. La troisième semaine promet donc d'être indigeste pour les coureurs. On peut donc assister une nouvelle fois à de grands boulversements, comme en 2018 ! 

https://www.velo-club.net/post/tour-d-italie-le-parcours-de-l-edition-2019-du-giro

Le favori : Tom Dumoulin.

De ceux qui s'élanceront demain, le Néerlandais, avec Nibali, fait partie de ceux qui possèdent le plus d'expérience sur la course. Il reste sur deux podiums consécutifs. Au fil des années, Tom Dumoulin s'est affirmé comme un des meilleurs grimpeurs rouleurs du monde. Cela tombe bien, le Giro offre trois chronos, dont un tout plat de 54km, où il devrait creuser des écarts. Des doutes subsistent quant à son approche. En effet, Tom Dumoulin s'est montré très discret, ne remportant aucune course.... Comme les deux autres années. Donc il ne faut pas s'affoler, Tom Dumoulin sait ce qu'il fait. Il sait gagner un grand tour. Il récupère bien, comme le prouve son enchaînement Giro/Tour l'an passé, avec deux belles 2e places au classement général. Tom Dumoulin reste donc sur trois podiums consécutifs en Grand Tour. Avec comme lieutenants le prometteur Sam Oomen, Jan Bakelants où encore Chad Haga, son équipe n'est pas la plus impressionnante, mais elle à belle allure. Bien plus qu'en 2017, année de son sacre. Comme quoi. C'est le grand favori. Mais attention, il a parfois semblé en difficulté sur des pentes plus raides. C'est là que ses adversaires devront porter l'estocade, pour essayer de faire vaciller Tom Dumoulin. La dernière semaine sera la plus périlleuse pour lui. En revanche il peut reprendre du temps sur les arrivées plus roulantes.

L'outsider : Primoz Roglic.

Un Slovène parmi les favoris d'un Grand Tour, chose peu banale. Comme le parcours de cet ancien sauteur à skis reconverti tardivement dans le cyclisme. Avec quel succès ! D'abord révélé en tant que rouleur et vainqueur d'une étape chronométrée sur le Giro 2016, Primoz Roglic à ensuite développé des qualités de grimpeur, comme en atteste sa victoire à Serre-Chevalier, lors du Tour 2017. Quasiment imbattable sur les courses d'une semaine depuis 2018, il a aussi prouvé qu'il savait se débrouiller sur les courses plus longues. Son premier essai en tant que co-leader s'est montré concluant, avec une quatrième place sur le Tour 2018. A notre sens, cependant, il semble légèrement moins fort que Tom Dumoulin, que ce soit en montagne ou en chrono. En revanche, il est plus fort sur les arrivées en petit comité et dans les fort raidards. Il devra donc s'employer pour reprendre du temps sur Dumoulin. A son crédit aussi, un bien meilleur début de saison (victoire à Tirreno et au Romandie). Mais encore une fois, la vérité sur trois semaines est tout autre. D'autant qu'on a pu le voir, il peut se rater dans les moments décisifs, comme quand il a fallu défendre sa place sur le podium du Tour, lors du dernier chrono. 

Le revanchard : Simon Yates.

A deux étapes près, le Britannique vivait un rêve sur le Giro. Vainqueur de quatre étapes, il semblait un leader solide sur les routes du Giro. Oui mais voilà, trop chien fou, il allait payer la note. Premier signe de faiblesse à Prato Nevoso, avant l’effondrement le lendemain, dans l'étape mythique remportée par Froome. Il terminera finalement ce Giro à plus d'une heure. Une expérience qui lui a servi de leçon, car c'est un Britannique plus gestionnaire qu'on a retrouvé sur la Vuelta, conclu cette fois ci victorieusement. En début de saison, on pouvait même en faire LE grand favori pour le maillot rose. Malheureusement, son irrégularité et les nombreux chronos présents sur la course risquent de peser défavorablement pour Simon Yates. Certes il a gagné un contre-la-montre sur Paris-Nice. Mais il avait bénéficié de circonstances météos favorables. Il peut limiter la casse sur les deux contre la montre difficiles. Mais risque de perdre du temps sur le plus long, malgré la bosse finale. Peut-il renverser le Giro en montagne ? On ne le pense pas capable.

Notre Top 10
 

Tom Dumoulin
Primoz Roglic
Simon Yates
Vincenzo Nibali
Miguel Angel Lopez
Mikel Landa
Ilnur Zakarin
Bauke Mollema
Richard Carapaz
San Oomen

Les classements annexes

Points Elia Viviani

 

Montagne Ivan Sosa
Jeunes Miguel Angel Lopez
Equipe Astana

L'étape de demain

Roglic / Dumoulin / Yates

Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article