[TOP 3 du week-end] : Leclerc, Ferrand-Prévot et C1 de handball.

Charles Leclerc peut nourrir des regrets : [Crédit : Auto-Moto]

Charles Leclerc peut nourrir des regrets : [Crédit : Auto-Moto]

Formule 1 : Ferrari, les choses sont loin d’être (Le)claires…

 

Le week-end était jusque-là parfait pour Charles Leclerc. De la pole position brillamment décrochée au prix d’un tour formidable où il avait pris tous les risques à un envol réussi sur la ligne de départ, les conditions étaient réunies pour assister au troisième succès consécutif du pilote de la Scuderia sur le GP de Singapour. Une performance plus réalisée par un homme en rouge depuis un certain Michael Schumacher en 2006. Cependant, toutes les séries ont une fin. Et le destin a mal fait les choses, parce qu’au lieu de se faire détrôner par Hamilton ou Verstappen, Leclerc a été dépassé par son quadruple champion du monde de coéquipier, Sebastian Vettel.

Réputé pour être le plus éprouvant des circuits physiquement (chaleur étouffante) et mentalement (23 virages) parlant, Singapour s’est pourtant joué aux stands et donc pour quelques dixièmes de seconde. Tout ça aux 20e et 21e tours. Le scénario ? Les positions sont figées depuis l’extinction des feux, Leclerc devance Hamilton et Vettel. L’allemand commence à mettre la pression au britannique de Mercedes. Soudain, on appelle l’ex-pilote Red Bull, équipier de Leclerc, à s’arrêter au stand. Une décision à laquelle ne s’attendait pas Vettel, mais qui va finalement lui profiter.

Ferrari a donc pratiqué l’undercut. Vettel sortant au 20e tour pour chausser de nouvelles gommes, il pourra repartir à fond sur le 21e, pendant que Charles Leclerc tentera de conserver les siennes, usées, afin de s’arrêter au terme de ce 21e tour. Le monégasque stoppe sa monoplace puis repart…derrière Vettel ! Stupeur pour Ferrari ? Loin de là ! Si du côté des deux concernés on est étonné que les positions aient changé, la direction de la Scuderia annonce immédiatement la fixation des positions. Une aubaine pour Vettel, grosse déception et incompréhension pour Leclerc. Les trois interventions de la safety car n’y changeront rien, le jeune pilote Ferrari terminera deuxième.

C’est une nouvelle petite situation qui prouve que Charles Leclerc n’est pas encore clairement passé du statut de lieutenant à celui de leader du cheval cabré. Pourtant, avec six points (au général), une victoire et quatre poles de plus que son équipier, il ne devrait pas y avoir de doute. Prochaine étape du duel, amical bien sûr (qu’est-ce qu’ils rigolent chez Ferrari !), en Russie le week-end prochain !    

 

Le retour en grâce de Pauline Ferrand-Prévot

 

On l'avait quitté en larmes en 2016. Un abandon sur l'épreuve olympique de VTT. Un vrai burn-out. Il lui a fallu du temps pour se reconstruire et retrouver gout à la compétition. Son année 2018 est un vrai tournant. On lui détecte un problème à l'artère iliaque. Une opération en forme de rédemption. Une première victoire internationale à Val Di Sole, lors d'une manche de coupe du monde est le dernier déclencheur. Elle devient championne du monde de VTT. Trois semaines plus tard, le week-end dernier, elle devient championne du monde de VTT marathon. Quelle fin d'année pour la Française ! 

Une formidable consécration pour le(a) cycliste qui possède le plus beau palmarès actuel en France à égalité avec un Julian Alaphilippe. C'est une formidable ambassadrice pour le cyclisme français qui revient au top. On a déjà hâte de la voir en 2020 et on espère la voir briller de nouveau sur la route.

 

C1 handball : Paris se sort du piège, Montpellier obtient un précieux succès

 

On pouvait craindre le match piège pour le PSG, qui recevait les Hongrois de Szeged, qui avaient réussi l'exploit de faire tomber le FC Barcelone. Mais, portés par un  excellent Nikola Karabatic (8 buts), les Parisiens ont fait tomber cette valeureuse équipe. Un très beau succès puisque Szeged n'a jamais baissé les bras dans ce match, posant des problèmes aux Parisiens jusqu'au bout. Se sortir de ce guêpier va donner beaucoup de confiance à cette équipe, parmi les grandes favoris de cette compétition. Voila les Parisiens deuxièmes de leur poule. La première place, directement qualificative pour les quart de finale est toujours d'actualité. Le FC Barcelone s'est bien repris en infligeant une correction aux Serbes de Celje (45-21). Ces derniers très décevants pointent à la dernière place de la poule. 

 

Poule A

 

Equipe Classement Points
Aalborg 1er 4pts
PSG 2e 4pts
Flensburg 3e 2pts
Szeged 4e 2pts
FC Barcelone 5e 2pts
Elverum 6e 0pt
Zagreb 7e 0pt
Celje 8e 0pt

 

Après son bon match contre le Vardar mais ponctué d'une défaite, on attendait beaucoup des Montpelliérains. Les hommes de Patrice Canayer ont réalisé un très beau coup en allant s'imposer chez les Biélorusses du Meshkov Brest (27-25). Pour entrer dans les six premiers, on le sait, il faut aller chercher des points à l'extérieur. C'est déjà chose faite. On peut donc espérer avoir deux clubs français passer les poules. Cela prouve aussi les progrès de notre championnat, qui est devenu l'un des meilleurs du monde. L'autre sourire du week-end est la belle résistance du FC Porto, qui ne s'incline que de cinq buts sur le parquet des champions d'Europe du Vardar (32-27). On se souvient que l'équipe nationale portugaise avait battu les Français lors d'un match de qualification à l'Euro ! S'il est trop tôt pour tirer des enseignements définitifs, il semble bel et bien que le Portugal apparaît comme une nouvelle nation émergente du handball ! Et c'est une très bonne chose pour ce sport, souvent critiqué pour sacrer les mêmes nations.

 

Poule B

 

Equipe Classement Points
Vardar Skopje 1er 3pts
Kielce 2e 3pts
Kiel 3e 3pts
Vezprem 4e 2pts
Montpellier 5e 2pts
FC Porto 6e 2pts
Meshkov Brest 7e 0pt
HCM Zaporozhye 8e 0pt

 

Etienne GOURSAUD et Mathéo RONDEAU

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article