Le week-end sportif vu par les réseaux sociaux : Episode 4

Gasly  formule 1
Premier podium pour Pierre Gasly !

La coupe d'Europe reprend ses droits en rugby. Six clubs Français engagés pour essayer de mettre fin à une disette de plus de cinq ans. Premier club à se lancer dans le grand bain, le Stade Toulousain, qui se déplaçait en Angleterre à Gloucester. Un début de partie compliqué pour les Toulousains, largement menés à la pause. Avec un arbitrage pas au gout de certains.

Au final, grosse réaction Toulousaine qui s'impose finalement en terre anglaise (25-20). Ouf de soulagement pour les demi-finalistes de la saison passée, qui lancent idéalement leur campagne européenne !

Coté Français, le Racing fait tomber les champions d'Europe du Saracens (qui avaient mis une équipe B). Clermont explose les Harlequins 53-21. En revanche le LOU n'est toujours pas au niveau dans cette coupe d'Europe avec une défaite 25-14 à Northampton. Idem pour la Rochelle qui a connu une débâcle à domicile contre Exeter (33-19). Montpellier sera passé près de la victoire à Connacht (23-20). Bilan mi-figue mi-raisin pour nos représentants.

On enchaîne avec le Masters de Londres. Pas de Français en simple, mais une paire qui s'est retrouvée en cette fin de saison de double. En froid une bonne partie de la saison, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont retrouvé leur pleines sensations ici, pour remporter le Masters. Qui s'ajoute aux quatre grands chelems différents gagnés. La FFL en PLS.

Et qu'est ce qu'on aime cette image ! On en redemande... A tokyo en 2020? 

Et en simple, la jeunesse a triomphé du Big Three. Celui qui a le plus résisté ? Roger Federer seul à rallier les demies. Mais le suisse ne pourra rien faire contre Stefanos Tsisipas. Roge a décidément du mal contre la Next Gen au Masters.

Le Grec est intouchable durant ce week-end. Après s'être offert le "Maestro", il triomphe de Thiem (6-7, 6-2, 7-6) au terme d'un immense combat. Tsisipas vient de remporter son titre le plus important à 21 ans. Malgré son jeune âge, il a fait preuve d'un grosse solidité mentale. De quoi réjouir ses fans et parmi eux un certain Nikos Aliagas. Qui nous rappelle par la même occasion à quel point les tribunes de Rolland étaient vides...

Les sports mécaniques étaient à l'honneur également ce week-end. En premier lieu le GP de Valence, dernier grand prix moto de la saison. Quartararo une nouvelle fois en pôle, mais c'est un autre français qui nous a bien fait peur pendant la course. Zarco chute, se relève et est fauché par un autre concurrent. Image terrible, mais le Français s'en sort bien compte tenu des circonstances.

Sinon, la Moto GP est un sport qui se dispute par équipes à raison de deux pilotes par team. Et à la fin c'est Marc Marquez qui gagne. 12e victoire cette saison pour l'Espagnol qui se rapproche toujours plus des légendes de sa discipline.

Lui aussi a brillé ce week-end. Premier podium pour Pierre Gasly (23 ans). Le Français de Toro Rosso monte sur le podium d'une course... rocambolesque. Les deux Ferrari s'accrochent, Bottas abandonne. Un scénario de dingue.

Pierre Gasly devient le plus jeune pilote français sur un podium de formule 1. Le premier depuis Romain Grosjean en 2015. Une éternité qui lui vaut d'être mis en avant dans l'Equipe. A défaut de décrocher la lune, il décroche la une.

Pour finir, c'est l'équipe de France qui clôturait le bal. Un match sans enjeu contre l'Albanie qui avait tout du piège. Surmotivés pour l'inauguration de leur stade, les Albanais promettait beaucoup. Mais d'entrée, les Bleus en blanc éteignent l'incendie. Griezmann trouve Tolisso pour l'ouverture du score. Premier but en bleu pour l'ex-lyonnais. 

Au fil des minutes, un homme illumine la rencontre. En difficulté depuis le début de la saison, Antoine Griezmann nous fait un récital ce soir. C'est lui qui double la mise, sur un service en or de Léo Dubois. Du velours.

Un autre se distingue en défense, Presnel Kimpembé, souvent décrié à juste titre, mais qui se comporte comme un patron ce soir, dégageant de la sérénité à toute épreuve. "O Monstro" ! 

Au final un succès 2-0 pour clore une année 2019 riche en émotions ! Rendez-vous en 2020 avec en point d'orgue l'Euro ! 

Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article