Rugby - [Top 3 du week-end] : Coupe d'Europe de rugby, Ligue des Champions de handball et Coupe du monde de ski alpin

Rugby, Coupe d'Europe : les clubs tricolores ont vu mieux

Coupe d'Europe de rugby 2019 2020
Montpellier a remporté son premier match de Coupe d'Europe cette saison lors de la réception de Gloucester. Crédit : [Icon Sport].

Ce week-end avait lieu la deuxième journée de Champions Cup, à travers l’Europe. Et globalement, pour nos clubs Français, cela s’est résumé à une opposition entre France et Irlande, puisque les quatre provinces Irlandaises étaient sur le pont, en Hexagone ou Outre Manche. Malheureusement, pour certaines des six formations Françaises alignées dans la compétition, l’histoire est déjà terminée et il n’y aura pas de place en quarts. D’autres sont en ballottage plutôt favorable ou même en pole position pour rejoindre les phases finales.

Pour commencer, attaquons nous aux choses qui fâchent. Le Stade Rochelais jouait déjà dimanche son match de la dernière chance à Sale, du fait de sa défaite inaugurale à Deflandre contre Exeter. Il fallait revenir d’Angleterre avec le succès en poche, mais la partie s’est décantée dans le mauvais sens du terme. Menés seulement 10-7 à la demi-heure, ils ont perdu le fil suite à deux brutalités sanctionnées d’un jaune puis d’un rouge (fourchette de Bourgarit). Une supériorité que les Sharks n’ont pas laissé filer, pour remporter la partie (25-15 score final).

Montpellier a gagné, mais Montpellier s’est fait peur. Devant au tableau d’affichage durant tout le match, le MHR et ses supporters doivent ces frissons à l’expulsion de Jacques Du Plessis pour un coup de coude sur un joueur de Gloucester. Avec un break d’avance à dix minutes du terme, le matelas était néanmoins assez solide pour amortir l’essai de Simpson qui faisait mourir les siens à trois petits points de la victoire (30-27 pour le MHR).

 

Il ne s’en est pas fallu de beaucoup pour que l’ASM tue le suspens dans sa poule vendredi. Sur la pelouse de l’Ulster, les hommes de Franck Azéma ont pas mal subi, mais sont toujours restés dans le coup. Malgré tout, l’essai de John Cooney pour les locaux (18-6, 60e) a fait le break et l’essai de pénalité en force des Auvergnats n’aura pas pu inverser la tendance. Après cette défaite (13-18), Clermont se voit obliger de gagner sa double confrontation contre Bath et attendra avec impatience la revanche face aux Irlandais à Marcel-Michelin.

L’équipe tricolore la plus en réussite pour le moment, c’est le Stade Toulousain. Demi-finaliste la saison passée, le club Haut-Garonnais n’est pas tombé dans le piège tendu par les Irlandais du Connacht samedi (32-17). Pourtant, il aura fallu une bonne partie du match aux hommes d’Ugo Mola pour se mettre dans le rythme, prendre les devants au score, et même aller chercher le bonus offensif dans les tous derniers instants. Tout va bien pour les Rouge et Noir.

Coupe d'Europe de rugby 2019 2020
Le Racing 92 a livré une performance de haut vol sur la pelouse du Munster, et revient en France avec les deux points du match nul. Crédit : [Tommy Dickson]

Place maintenant au thème frustration. Lyon et le Racing 92 ont expérimenté samedi la dure réalité et le pragmatisme froid des deux plus grandes provinces Irlandaises, le Leinster et le Munster.

Le LOU a tout donné contre Johnny Sexton et ses équipiers, pour échouer à sept points (6-13). Les sept points de l’essai de Max Deegan, obtenu suite à une contre-attaque éclair. Une des rares incursions Irlandaises dans les 22 Lyonnais. Car oui, le LOU n’a jamais gagné en Champions Cup, mais le LOU était loin d’être en dessous du niveau requis pour réaliser un exploit et battre les quadruples champions d’Europe. A noter l’immense partie délivrée entre autres par Baptiste Couilloud, Virgile Bruni, ou Charlie Ngatai. Malheureusement, Lyon est dernier de sa poule et semble condamné.

Ce qui est loin d’être le cas pour le Racing 92. Le club francilien a brillamment décroché un match nul de Limerick, face au Munster. Auteurs d’une rencontre assez sensationnelle, marquée par trois essais magnifiques de Russell, Thomas et Imhoff, les Ciel et Blanc ont été repris dans les toutes dernières minutes par une équipe du Munster qui n’aura rien lâché. C’est de très bon augure pour la qualification pour les hommes de Laurent Travers, qui vont désormais s’attaquer aux Ospreys.

 

Ce fut bien mieux que la semaine passée pour les clubs Français en Challenge Cup, avec seulement trois défaites, celles de Agen (face aux Wasps, 14-32), de Brive (contre Bristol, 0-36) et de Bayonne (contre les Irish de Londre, 31-45). Le Stade Français a renoué avec la victoire contre les Zebre (13-12), Castres et Pau ont fait de même contre Worcester (17-9) et Calvisano (61-10). Toulon a gagné sur le fil contre les Scarlets (17-16), et l’UBB est allé décrocher une superbe nul d’Edimbourg (16-16).

 

Handball, Ligue des Champions : Le PSG s'accroche à la tête, le MHB lâche du leste.

Ligue des Champions de handball 2019 2020
Valentin Porte et ses coéquipiers du MHB sont tombés à domicile contre les surprenants joueurs du FC Porto. Crédit : [Mhbofficiel].

La bagarre pour la première place est féroce dans le groupe A. Et chaque faux pas risque d'être rédhibitoire. Dans la mesure, la difficile victoire du PSG contre Aalborg (32-29) est précieuse. Les Parisiens ont fait le job à l'extérieur contre un adversaire revanchard après la rouste du match aller (37-24). Jamais les Parisiens n'ont pu prendre définitivement le large dans ce match, les Danois revenant même à un but dans le final. Mais comme souvent dans les matchs compliqués, les Parisiens ont su faire preuve de caractère pour remporter le succès. Car dans le même temps, Barcelone continue d'imprimer son tempo infernal, en dominant Flensburg (31-27). Plus la Ligue des Champions avance, plus le duel entre ces deux équipes se précise. Autant dire que la confrontation à Pierre de Coubertin sera décisive. Cela tombe bien, ce sera le prochain match le week-end prochain. Mais gare à Szeged, un point derrière et qui continue de faire forte impression. Les Hongrois peuvent être les grands vainqueurs de la prochaine journée.

Poule A :

FC Barcelone 16 points
PSG 16 points
Szeged 15 points
Aalborg 8 points
Flensburg 7 points
Celje 6 points
Zagreb 3 points
Elverum 1 point

La mauvaise opération en revanche pour le MHB battu par Porto assez nettement (22-27). Une nouvelle fois en Ligue des Champions, les Montpelliérains sont tombés dans leur arène. Une nouvelle fois ils peuvent nourrir des regrets. Car le FC Porto, équipe certes en progression, était une équipe tout à fait à la portée des hommes de Patrice Canayer, capables de grands trucs à l'extérieur mais décidément pas sereins à domicile. Pour le FC Porto, après Kiel, c'est une seconde victoire de référence en déplacement dans cette compétition. Alors que reste t'il à Montpellier ? Et bien assurer définitivement une place dans les six premiers. Il reste sept matchs, et ils possèdent sept points d'avance sur Meshkov Brest, soir un pécule de 3 victoire et un nul. Car avec ce faux pas, il sera dur désormais d'aller chercher Kiel (3 points d'avance). Même si les Montpelliérains iront en déplacement là-bas le week-end prochain. Il faudra un véritable exploit conjugué à une interdiction de défaite à domicile. Compliqué quand on regarde le début de saison européen de Montepellier. Leur bilan reste tout à fait satisfaisant.

Mais le week-end à venir promet beaucoup ! 

Ski Alpin, Coupe du monde : A Levi, Shiffrin et Kristoffersen à la fête

Coupe du monde de ski alpin
Henrik Kristoffersen a renoué avec la victoire en slalom lors de la première épreuve de la saison à Levi, devant Clément Noël. Crédit : [AFP].

Les slalomeurs avaient rendez-vous ce week-end en Finlande pour la première des douze épreuves de leur saison. Premier des douze travaux pour aller décrocher un globe de cristal convoité comme jamais chez les hommes depuis l’annonce de la retraite de Marcel Hirscher. Du côté féminin, c’est à qui sera capable de faire tomber (au sens figuré) la reine Mikaela Shiffrin, lauréate du général de la spécialité depuis 2015 et ses dix-neuf ans.

A Levi, l’américaine a mis les choses au clair dans la seconde manche, après un premier run assez en-dedans. Petra Vlhova, sa principale concurrente pour la saison, avait pris les devants et avait creusé les écarts avec le reste de la start-list (sauf Shiffrin, à 0’’13). Elles n’étaient que huit en dessous des deux secondes de débours à l’entame de la deuxième manche. Manche sur laquelle s’est donc lâchée Mikaela Shiffrin, augmentant son avance à chaque intermédiaire. Ce qui allait obliger Vlhova à défendre la tête avec puissance, dynamisme et technicité. Mais, trop rapidement au point de rupture, elle chuta dans la deuxième parti du parcours. Shiffrin lève alors les bras pour la première fois cette saison, devant Wendy Holdener et Katharina Truppe.

 

Du côté des hommes, le suspens était également au rendez-vous. La question était en effet de savoir qui des Français (Noël, Pinturault, Muffat-Jeandet, …), des Suisses (Yule, Zenhauesern, Meillard), des Autrichiens (Feller, Schwarz, Matt) ou des Norvégiens (Kristoffersen, Solevaag, ..) seraient le plus dominateurs. Le premier run a été totalement dominé par Clément Noël, déjà vainqueur à trois reprises en Coupe du monde la saison passée. Il a écrasé la première moitié de ce slalom, reléguant tout ses adversaires à plus d’une demi-seconde. Alexis Pinturault, lui, est directement passé à la trappe, pas dans le bon tempo.

 

Au classement, Noël devance Ryding, Zenhauesern et Kristoffersen, qui restent néanmoins dans le coup. Alors que Daniel Yule puis son compatriote Zenhauesern prennent les devants en cours de second run, Henrik Kristoffersen assomme la concurrence et sort une superbe prestation. Il a notamment géré à la perfection les replats, avant de se lancer à tombeau ouvert dans le mur final. Le Norvégien menace Noël, qui possède cependant une seconde environ d’avance. Mais cette avance va s’égrener au fil de la piste, et il manquera neuf centièmes au skieur tricolore pour s’adjuger sa première en cet hiver 2019-2020. La troisième place est pour Yule, la quatrième pour Zenhauesern.

 

Etienne GOURSAUD et Mathéo RONDEAU 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article