Tennis - [Retro 2019] : Novak Djokovic prive le Maestro de sa couronne

A Novak la consécration, à Roger la frustration malgré les occasions [Crédit : l'Express]

Wimbledon retient son souffle ! 7-6, 1-6, 7-6, 4-6, 7-8, 15-40 pour Federer sur son service. Jamais le Suisse n'a été aussi près d'entrer davantage dans la légende de son sport et dans celle du tournoi britannique. Il lui suffit juste de convertir un de ses deux services. Une paille pour le Suisse, qui en a tant réussi dans ce tournoi, y compris face à son meilleur ennemi Rafaël Nadal en demi-finale. C'est sur, rien ne peut plus arrêter le Maestro ! Il va gagner Wimbledon et rien ne peut plus désormais l'en empêcher.

Sauf un petit détail. Un poil a gratter nommé Novak Djokovic. Le Serbe est redevenu numéro un mondial à la faveur d'une fin d'année 2018 canon et marche sur l'eau en ce début de saison. Le meilleur relanceur de tous les temps est prêt ! Prêt à défendre chèrement sa peau. Prêt à ne pas voir ce Suisse dont il rêve d'égaler le palmarès s'échapper de nouveau, lui qui a mis tant d'efforts à revenir au top, longtemps au fond du trou obligé d'en être réduit au rang de faire-valloir du renaissant duel Federer-Nadal. Et voila que ce diable de Federer a deux balles pour reprendre de l'air dans cette course folle aux Grands Chelems. Ce n'est pas possible, inconcevable dans la tête de Novak Djokovic !

Oui mais voilà, la force d'un champion, c'est d'être capable de repousser l'inévitable, de faire tomber tous les murs de l'impossible. Quoi qu'on en pense, Novak Djokovic est fait de ce métal là. Il va saisir l'opportunité pour l'un des grands renversements de cette saison 2019. Non le Serbe n'est pas mort ! Est-ce que Roger Federer s'est vu déjà arrivé ? Il faut dire que les choses ont pu se bousculer également dans la tête du Suisse. Sa bête noire est là, en face de lui. Enfin prêt à mettre un genou à terre à ce diable de Serbe qui ne cesse de contrarier sa supériorité au fil des années. Prêt aussi à prendre sa revanche sur un début de saison pas aussi bon que les deux dernières années. Un KO par le jeune impertinent Stefanos Tsisipas à l'Open d'Australie, encore un échec dans la volonté de contrarier Rafaël Nadal dans son temple de Roland. Toutes ces frustrations ne sont quoi à l'échelle de ces deux balles de matchs dans la raquette du Suisse ? Il ne reste plus qu'à conclure. Le plus simple et le plus difficile. 

Et ce sera le plus simple pour Novak Djokovic et le plus difficile pour Roger Federer. Premier échec ! Second échec. Les deux balles de matchs seront manquées par le Suisse. Pire encore pour lui, il sera débreaké dans la foulée : 8-8. La suite appartient désormais à la légende. Novak Djokovic garde sa couronne à Wimbledon, dans le premier super tie-break de l'histoire d'un tournoi que ne cesse de revisiter son musé et ce, malgré deux occasions de break à 11-11 pour le Suisse. Et laisse Roger Federer bloqué à 20 victoires en Grand Chelem. Pire encore, la fin de saison verra un Rafaël Nadal ressuscité sur dur remporter l'US Open et revenir à une longueur du record du Maestro. Est-ce qu'au crépuscule de l'année 2019, le Suisse pense encore à ses deux occasions manquées ? Seul Roger Federer a la réponse. Quand on y repense, cette finale est un peu à l'image de sa saison 2019. Roger Federer a eu les occasions de faire mieux, mais les a souvent laisser filer. Impardonnable face à un joueur aussi accrocheur que Novak Djokovic. Et nous public, suiveurs et amateurs de tennis, nous savions sans le savoir qu'on venait d'assister au match de cette année 2019 !

Novak Djokovic bat Roger Federer 7-6, 1-6, 7-6, 4-6, 13-12 au super tie-break. 

Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article