Dakar : rendez-vous en terre (pas si) inconnue

Rallye Dakar 2020
Le Dakar change d'ère en ce début de nouvelle décennie. Les participants évoluent désormais sur les pistes saoudiennes, entourées de splendides paysages. Crédit : [AFP].

Nouveau chapitre dans l’histoire du plus grand rallye-raid au monde. Après avoir respecté à la lettre son appellation de Paris-Dakar entre 1978 et 2007, s’élançant de France (Espagne et Portugal également) vers l’Afrique saharienne jusqu’au Sénégal (Egypte à deux reprises), la course s’était déplacée en Amérique du Sud, pour onze éditions. Pour des raisons politiques et climatiques, la voilà qui retraverse l’océan Atlantique afin d’aller découvrir un nouveau continent et un terrain de jeu renouvelé. Au revoir à l’altitude bolivienne, aux plages chiliennes, au salar d’Uyuni ou aux finish dans la pampa argentine, rendez-vous en terre inconnue, en Arabie Saoudite. Et il y a de quoi faire. Un choix positif pour la majorité des concurrents qui commençait à parler de routine au sujet de la diversité des spéciales proposées du côté sud-américain.

 

L’Arabie Saoudite offre une immense gamme de revêtements. Sable, terre, cailloux, dunes, le menu est plus que corsé. Tout ça dans un cadre formidable, avec des paysages fabuleux. Si bien que, pour les plus anciens, ceux qui ont déjà participé au Dakar en Afrique, cette édition 2020 permet de se replonger dans des décors plus vus depuis près de quinze ans. Depuis dimanche et le départ de Jeddah dans le sud ouest du pays, on a ainsi pu traverser de grandes étendues de dunes semblables à celles de Mauritanie, ou des longueurs de canyons ou routes semées de cailloux et entourées de montagnes telles qu’on les retrouvaient en Afrique du Nord (Maroc, Algérie). L’environnement n’est pas le seul facteur de ce « retour en arrière ». En effet, la direction a fait un choix qui permet de revenir à l’essence de ce qu’était le rallye-raid fin 1970- début 1980.

 

Celui de ne fournir le road-book, livret qui détient l’ensemble des informations nécessaires aux pilotes ou copilotes concernant la navigation et les pièges du parcours concocté sur chaque étape, qu’à quelques minutes du départ des spéciales. Et non plus la veille au soir, ce qui permettait aux teams bien organisés d’anticiper tous les éventuels écueils. C’est un choix de David Castera, l’ex-pilote en catégorie moto et copilote de Cyril Desprès entre autres en voiture. La modification est progressive, puisque la moitié des douze étapes sont concernées par cette décision. Décision qui a déjà fait des dégâts, de nombreux équipages ou pilotes s’étant plantés depuis le départ. La part de navigation est décuplée, ce qui devrait impliquer des écarts plus larges au terme des deux semaines de course.

Rallye Dakar 2020
Le tenant du titre chez les motos Toby Price est pour le moment deuxième du classement général, seulement devancé par Ricky Brabec. Crédit : [FranceTV].

Et si les caractéristiques de ce Dakar sont différentes au vu de 2019, c’est un peu on prend les mêmes et on recommence concernant les pilotes en haut de l’affiche. Après cinq étapes, la catégorie moto est dominée par l’Américain Ricky Brabec sur sa Honda. Il en était tout proche l’an passé, le voilà qui mène la danse au classement général devant les KTM, écurie qui n’a pas laissé passer une victoire finale depuis 2001. Une équipe autrichienne mise en grand danger dans cette entame de Dakar à cause de nombreuses erreurs de Matthias Walkner (vainqueur 2018) et de l’abandon sur chute de Sam Sunderland (vainqueur 2017) ce jeudi matin. Heureusement, le tenant du titre Toby Price tient le coup et reste le principal rival de Brabec. Mais il faut vraiment féliciter le travail des Honda, qui sont présentes aux avant-postes grâce à Kevin Benavides (3e), Jose Ignacio Cornejo (5e) ou Joan Barreda (7e). Le premier français au classement est Adrien Metge (11e à près d’une heure). Le pilote Sherco se voit porteur de l’étendard tricolore suite aux abandons successifs d’Adrien Van Beveren et Xavier de Soultrait. Le premier est lourdement tombé lors de la troisième spéciale, tandis que le second a dû mettre pied à terre à cause d’une main douloureuse hier.

Rallye Dakar 2020
Le buggy Mini de Carlos Sainz a très bien démarré ce Dakar. Le voilà en tête devant, entre autres, Nasser Al-Attiyah sur Toyota. Crédit : [FranceTV].

Côté voitures, on assiste aussi à une belle surprise. Alors que l’on pouvait envisager les Toyota dominer autour du tenant du triple vainqueur Nasser Al-Attiyah, ce sont les Mini qui montrent de quel bois elles se chauffent. Les papis font de la résistance, à savoir Carlos Sainz (58 ans, vainqueur en 2018) et Stéphane Peterhansel (54 ans, sept victoires auto). Les deux pilotes du  buggy John Cooper encadrent au général le Qatarien. Les écarts sont déjà assez larges et ils ne sont plus que sept duos classés dans l’heure. Il faut dire que les coups de théâtre se sont multipliés depuis le départ : Jakub Przygonski (4e l’an dernier) a perdu six heures dès l’ouverture, Nani Roma (vainqueur 2014) perd continuellement du temps, et les voitures de Romain Dumas et Khalid Al Qassimi ont brûlé. Fernando Alonso apprend vite, tantôt en difficulté mécanique, tantôt à toute vitesse sur les pistes saoudiennes.

On retiendra que chez les camions, c’est l’équipage d’Andrey Karginov qui domine. Cyril Desprès et Mike Horn (oui oui) ont remporté l’étape 5 en catégorie SSV mais c’est Sergei Kariakin qui est leader au général. Enfin, Ignacio Casale est en tête chez les quads.

Il reste encore beaucoup de suspens dans ce Dakar et nous sommes loin d’être au bout de nos surprises. Dès demain, le décor change, avec essentiellement du sable tout au long des 477km de spéciale à destination de Riyadh, la capitale. Ce sera ensuite la journée de repos, avant six dernières étapes de folie.

Si Ricky Brabec et Carlos Sainz tiennent le bon bout pour l’instant, ils ne sont pas à l’abri de soucis quelconques. Un grain de sable peut très vite venir enrayer les machines. Et les grains de sable, ce n'est pas ce qu'il manque sur le Dakar… 

 

Mathéo RONDEAU

 

Classements généraux moto et auto : 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article