Handball : La fin d'une décennie princière !

Dika Mem incarne la nouvelle génération qui peut porter les Bleus

Incroyable ! La France n'est plus la favorite au moment ou débute une compétition de handball. A l'heure de l'Euro, ce sont les Danois qui endossent le costume d'équipe à abattre. Un victoire aux J.O. et aux Mondiaux ont fait des hommes d'Hansen la nouvelle place forte mondiale. Pour la première fois depuis les J.O 2008, la France de détient plus aucun titre à l'entame d'un tournoi ! Une aberration chronologique ? Pas vraiment. Le vrai exploit est d'avoir pu durer aussi longtemps et aussi fort, malgré la foule de prétendants prêts à faire tomber les Bleus.

Une décennie à manger du caviar à ne plus savoir quoi en faire, en le laissant que les miettes de pain aux adversaires. Marquée par deux titres olympiques (et une finale !) quatre titres mondiaux et deux européens. Oui la France a marché sur la planète handball. Au point de qualifier toute autre performance qu'une finale, de compétition ratée. Que les rugbymans doivent envier de tels résultats à l'heure actuelle. Mais voilà, après nous avoir habitué à l'excellence, les Bleus sont légèrement retombés à l'heure actuelle. Mais gare à l'eau qui semble endormi. Les Français ont prouvés plus d'une fois qu'ils pouvaient surgir là où on ne les attendaient pas forcément. On pense à l'Euro 2014. Cette génération dorée, dont certains tirent leur révérence petit à petit (on va perdre Luc Abalo par exemple). Quoi de mieux comme départ que celle de briller une dernière fois avec ce maillot qu'ils ont fait tant briller par le passé. Et si les années à venir venaient à être moin fastes, il ne faudra pas faire la fini bouche et savourer en se disant qu'on a vécu une période privilégiée. Cette équipe mérite bien mieux que les quelques critiques qui ont pu pleuvoir depuis quelques temps.

Que dire alors, à l'aube de cet Euro ! Et bien tout d'abord remercier la France du hand pour tout ce qu'ils ont pu procurer à leur public, en créant un véritable engouement pour ce sport. Qui ne pourra plus retomber. On va faire attention à cette nouvelle génération qui pointe son nez (Prandi) et ceux qui sont déjà installés (Mem, Remili qui ont déjà gagné avec la France). Ce sont eux qui ont la clé, celle pour continuer à faire vivre le handball français. On ne peut que les suivre et le supporter. Le plus fort possible !

Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article