La France encore phénoménale : le débrief du week-end sports d'hiver : épisode 5

Coupe du monde de biathlon 2019 2020
Le relais masculin tricolore a enfin brisé la malédiction ce week-end à Ruhpolding, en remportant son premier relais depuis près de trois ans. Crédit : [AFP].

Le feu d'artifice du week-end : Ruhpolding a sonné français

Tout avait parfaitement commencé deux jours plus tôt, lorsque Martin Fourcade avait remporté le sprint inaugural de Ruhpolding, devant Quentin Fillon Maillet (avec les six français dans le top 13). Cela annonçait un séjour en Allemagne fort sympathique pour les Bleus. Samedi avait donc lieu, après cette très belle performance collective, un nouveau relais, le quatrième cette saison. Un format de course sur lequel les tricolores partent toujours favoris mais sur lequel ils n’ont jamais obtenu de grands résultats depuis bien longtemps. En effet, leur dernière victoire à quatre remontait à mars 2017, lors du Test Event de Pyeongchang. Sur le papier, ce samedi, les Français pouvaient partir avec de sacrées ambitions : sans Johannes Boe, les Norvégiens paraissaient un peu plus prenables. Il fallait cependant, pour pouvoir atteindre ce si cher succès, que chacun des quatre relayeurs français fasse la course parfaite.

 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Emilien Jacquelin a tranquillement oublié sa prestation d’Oberhof, lors de laquelle il avait fait de multiples erreurs et donné le relais avec plus d’une minute de retard. Là, il a réalisé le tir quasi parfait (9/10) et n’a laissé personne le dépasser. Martin Fourcade est lancé avec une bonne petite avance. Avec une solidité phénoménale derrière la carabine (10/10), il a créé un écart de folie avec ses poursuivants. Il aura fait 7,5 kilomètres seul en tête, pendant que Norvégiens, Allemands ou Russes se tiraient la bourre, plus d’une minute derrière. Simon Desthieux, lui aussi très bon au tir (9/10), a assuré sur les skis, tenant tête à Tarjei Boe, toujours avec une grosse minute de marge.

L’équipe de France avait fait le plus dur, Quentin Fillon Maillet devait finir le travail. S’il a sans doute ressenti quelques difficultés au tir, probablement à cause du stress et de la tension, il n’a quasiment pas perdu de temps sur Christiansen et la Norvège, ainsi qu’Eberhard pour l’Autriche.

Il y a un tout petit peu moins de trois ans, le relais bleu, composé de Jean-Guillaume Béatrix, Simon Fourcade, Simon Desthieux et Martin Fourcade levait les bras en Corée du Sud. Cette équipe a enfin été détrônée au palmarès. Une erreur de programmation qui avait empêché les Français de monter sur la plus haute marche durant des mois. Une erreur qui s’est enfin arrêtée. Prochaine course en relais, les Mondiaux. Et si ?

Coupe du monde de biathlon 2019 2020
Martin Fourcade a profité de l'absence de Johannes Boe pour faire un plein de confiance énorme, remportant les quatre dernières courses individuelles. Crédit : [Maxppp].

Et rebelote le dimanche ! Quelle poursuite des Bleus !! A nouveau un doublé français, Martin Fourcade en première position et Quentin Fillon Maillet derrière. Le Catalan s’est même payé le luxe de réaliser le plein sur le pas de tir. Un 20/20 qui lui offrait un dernier tour en parade. Simon Desthieux fut lui a quelques millimètres de grimper sur le podium, à deux doigts de battre au sprint le Norvégien Vetle Christiansen. Ruhpolding a donc failli chavirer en bleu, blanc et rouge, on était tout près d’un triplé. Avec Emilien Jacquelin sixième et Antonin Guigonnat huitième, le résultat d’ensemble est sensationnel. Martin Fourcade a obtenu son quatrième succès en quatre courses individuelles, Quentin Fillon Maillet est devenu leader du classement général de la poursuite, … Brillant. A Pokljuka la semaine prochaine, ils tenteront si ce n’est de faire aussi bien, au moins de conserver leurs différentes avances ou possessions. Et cela très probablement face à Johannes Boe.   

Coupe du monde de ski alpin 2019 2020
Deuxième succès de la saison en slalom pour le tenant du titre de Wengen, Clément Noël. La piste de Lauberhorn semble lui convenir parfaitement. Crédit : [Panoramic].

Le patron du week-end : Clément Noël imbattable à Wengen

L’orgueil a bien souvent une part importante dans les résultats sportifs. Hier à Wengen, on a pu voir une plutôt belle réaction d’orgueil de la part de Clément Noël. Dans la tête encore, la deuxième manche d’Adelboden annihilée par une trajectoire trop large, et les skis propulsés. Pas de point donc, alors qu’il jouait le général de la discipline. Le Jurassien devait donc rebondir sur une de ses pistes préférées, la Mannlichen. Rebondir en s’élançant avec le premier dossard. Une situation qui l’avait piégé à Are, aux Mondiaux en mars dernier, puisqu’il n’avait pas eu de référence. Il n’avait pas négocié les portes avec le bon tempo. Hier, rien à voir. C’est un maestro qui navigue entre les pièges du parcours. Pas un seul égal sur le premier run, Kristoffersen étant deuxième à plus de six dixièmes. Enorme.

La seconde partie du slalom fut d’abord marquée par une fantastique remontée du double champion du monde Jean-Baptiste Grange, jusqu’à une géniale neuvième position. Il s’intercale entre de nombreux Suisses, de Loïc Meillard (10e) à Daniel Yule (5e). Victor Muffat-Jeandet a eu plus de difficultés qu’il y a sept jours, malgré un bon premier run (14e). Alexis Pinturault est lui sorti de la piste en début de course. Alexander Khoroshilov et Henrik Kristoffersen dominaient et menaçaient Clément Noël. Le licencié de Val d’Isère a été bougé par la piste, dominé par certains changements de relief, mais a tenu bon la barre, toujours dans son style traditionnel : avec punch et légèreté.

Avec quarante centièmes d’avance sur le Norvégien, il remporte donc là son cinquième succès en carrière. Le deuxième cette saison, en l’espace de quinze jours, et surtout le second à Wengen en deux éditions. Clément Noël redevient le roi de sa discipline, celui capable a tout moment de sortir de sa boîte magique un run de folie. Il reste à 62 unités de Kristoffersen au général du slalom. Ce dernier dominant également le général toute compétition confondue. Prochain rendez-vous dans six jours, sur une piste où Noël sera aussi le tenant du titre, à Kitzbühel. Ca donne envie.   

Coupe du monde de ski alpin 2019 2020
Rayon de soleil dans une équipe de France féminine de ski alpin en cruel manque de repères derrière Tessa Worley. Clara Direz a remporté la première course de sa carrière, à l'occasion du slalom parallèle de Sestrière. Crédit : [Maxppp].

Les grandes dames du week-end : Tiril Eckhoff et Clara Direz

Chaque week-end qui passe est une preuve que Tiril Eckhoff est passé à côté d'une immense carrière. Enfin, encore plus grande que celle qu'elle est actuellement en train de construire. Championne du monde de sprint chez elle, à Holmenkollen, en 2016, elle avait jusqu'alors basé ses courses sur une vitesse à ski impressionnante mais une phase de tir au petit bonheur la chance. Depuis décembre dernier, c'est une tout autre Tiril Eckhoff qui prend le départ des courses et se présente (souvent en tête) au pas de tir. Avec un immense travail sur sa technique derrière la carabine, elle n'a jamais autant écrasé la concurrence sur l'ensemble des formats de son sport. Douze succès individuels en carrière, six depuis le départ de la saison, elle mène les débats au classement général. Après un week-end sans victoire à Oberhof la semaine passée, elle a encore signé un Grand Chelem à Ruhpolding, remportant le sprint, la poursuite et contribuant en long, en large et en travers au succès des Norvégiennes en relais. Écrasante sur le sprint avec un 10/10 (imbattable), et aussi sur la poursuite, avec un 19/20 et une certaine sérénité tout au long des dix kilomètres du parcours. Alors que les Mondiaux d'Antholz approchent, elle fait figure de grande favorite, surtout si elle contrôle toujours aussi bien ses fondamentaux.

Un beau jour de décembre 2016, Cyprien Sarrazin avait remporté à la surprise générale le slalom géant parallèle d'Alta Badia, ce qui lui avait valu d'être propulsé en haut de l'affiche côté équipe de France, avec laquelle il continue de briller en géant. Hier, c'est Clara Direz, une jeune skieuse de 24 ans des Saisies, qui a dominé le géant parallèle de Sestrière, en Italie. Septième, c'était son meilleur classement final jusque là, obtenu sur le géant de Lienz. Mais plus que le caractère inattendu de sa victoire, c'est la manière qui impressionne. Elle a en effet éliminé Katharina Truppe, puis Mikaela Shiffrin, éventuellement. Sont aussi tombées contre la tricolore Marta Bassino et Elisa Moerzinger, finaliste. C'est un immense coup de projecteur pour Clara Direz, qui fait partie de cette délégation française en difficulté en Coupe du monde, dans l'ombre de Tessa Worley, la double championne mondiale de géant, en délicatesse avec son physique cette saison. On attend bien sûr la confirmation, mais cela fait un immense bien à cette formation tricolore, qui n'avait que certaines bonnes places de Romane Miradoli en vitesse à se mettre sous la dent dernièrement (outre les résultats de Worley). Bravo !

Les bonus du week-end : ski de fond, skicross

La caravane de la Coupe du monde de ski de fond se retrouvait en République Tchèque ce week-end, à Nove Mesto. Une semaine après l'étape de Dresde et ses sprints, les fondeurs et fondeuses se sont tiré la bourre en Moravie sur deux étapes de distance. Samedi avaient lieu les épreuves en style libre, 10km pour les dames et 15 pour les hommes. Sur cette distance, les pays rois sont tout trouvés : la Norvège chez les femmes, la Russie chez les messieurs. Therese Johaug a donc poursuivi sa moisson de succès, devançant Natalia Nepryaeva et Heidi Weng. Alexander Bolshunov a lui triomphé, tout de jaune vêtu, devant le finlandais Iivo Niskanen et Sjur Roethe. Jean-Marc Gaillard, le vétéran tricolore, 39 ans, termine a une magnifique cinquième position ! Le lendemain avaient lieu les poursuites, avec les écarts de la veille, sur style classique cette fois. Therese Johaug a écrasé la course, toujours devant Nepryaeva et sa compatriote Ingvild Ostberg. Avec une belle marge, Bolshunov a lui aussi réalisé le doublé, devant Johannes Klaebo et Simen Krueger. Avant Oberstdorf le week-end prochain, où Johannes Klaebo retrouvera Lucas Chanavat et pourra grappiller des points pour le dossard jaune, les deux vainqueurs du week-end restent leader au général.

Un mois après la dernière compétition mondiale à Innichen, le skicross revenait outre-atlantique à Nakiska. A domicile, les Canadiens Reece Howden et Kevin Drury y ont pris les deux premières places de la compétition masculine. Le premier français Morgan Guipponi-Barfety est seulement 13e, Bastien Midol n'a pas terminé sa course. Chez les femmes, le duel à trois à bien eu lieu. Sandra Naeslund, la Suédoise, a dominé Fanny Smith (3e) et la locale Marielle Thompson (vainqueur de la petite finale, 5e). La très belle perf est venue de Marielle Berger-Sabbatel, finaliste ce week-end. Dans une semaine, place aux épreuves (deux courses par discipline) très importantes du très spectaculaire parcours d'Idre Fjäll. Kevin Drury et Sandra Naeslund sont en tête de leurs classements généraux respectifs.   

Mathéo RONDEAU

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maître Gando 28/01/2020 11:15

VOYANCE MAGIE D'AMOUR ET RETOUR AFFECTIF MEDIUM ET MARABOUT DE RÉFÉRENCE


Quelque soit votre problème, votre chagrin d'amour que vous avez en ce moment-ci:
Vous avez un problème de mariage !
Vous voulez récupérer votre compagnon !
Vous voulez trouver votre âme sœur…
Vous voulez qu’il ou elle tombe amoureux(se) de vous !
Vous voulez attirer la personne que vous aimez en secret !
Vous voulez renforcer l'amour de l'être aimé !
Vous voulez que votre copain aie plus d'attention pour vous !
Votre partenaire vous trompe et est sur le point de divorcer et vous quitté !
Vous craquez pour quelqu’un sur Internet, comment faire pour que ça marche ?
Vous rêvez d'avoir votre permis !
Vous aimeriez faire revenir votre bien aimé !
Vous voulez qu’il ou elle vous aime passionnément…
Vous rêvez toujours qu’il vous passe la bague au doigt !
Vous voulez que votre histoire d’amour dure toujours…
Vous voulez maintenir votre amour intact comme au premier jour
Vous ne l’aimez plus, mais vous n’arrivez pas à le quitter !
Vous aimeriez attirer la personne que vous aimez en secret
Vous voulez que l'on vous aime ou attirer l'attention affectivement l'attention autour de vous.
Vous voulez vous consolez d’un chagrin d’amour…
Vous aimeriez l'envoûté à distance
Vous avez un problème de mariage ?
Vous voulez attirer le succès dans votre vie et avoir de la chance aux jeux
Vous avez des difficultés a avoir un emploi ou bien vous avez des soucis dans votre travail !
Vous aviez votre boutique, votre restaurant ou n'importe quelle activité, mais vous ne trouvez pas ou vous n'avez pas assez de clientéles.

NB:
je pratique la magie blanche, la magie noire, et la magie rouge, et dispose de produits magique très efficace pour accompagner mes travaux.
Cela me permet de réaliser des rituels de magies et de maraboutage de façon méticuleuse, pour des résultat efficace et rapide.
Sa grande maîtrise des arts divinatoire et son expérience en ésotérisme lui permettent de déterminer le jour et l’heure à laquelle il doit réaliser votre rituel.
Cela permet d’avoir des résultat efficace et durable.
Je peut vous aidez de près ou de loin , ou directement par téléphone 24h/24H
Mes travaux sont toujours sanctionné d'une grande satisfaction que vous même, vous allez en témoigner.
Mon don de voyance me permet de vous dire votre avenir, sans complaisance.
N'ayez pas peur de demander. On est tous maître de son destin et on a tous, la faculté de modifier le cours des choses.
N’hésitez pas à me contacter en mp.
Contacts:

Email: gando.maitre.vodoun666@gmail.com

Tél/Whatsapp: 00229 65 33 75 70

Site web: https://puissant-maitre-marabout-gando-69.webself.net/

professeur-gando666.over-blog.com