Volley - Le tournoi de la dernière chance pour les Bleus

Les Bleus ne seront pas favoris du TQO

Les Bleus entament tout à l'heure leur tournoi de qualification olympique. Un premier test ardu face aux Serbes. Un adversaire qui avait mis fin au rêve français lors de l'Euro à l'automne dernier (défaite 3-2). Ce TQO est l'ultime chance pour les hommes à Tillie de décrocher le billet précieux pour les Jeux de Tokyo. Mais la concurrence sera rude à Berlin, pays hôte, et les Bleus ne partent pas dans les meilleures dispositions, avec une cascade de forfaits et pas des moindres (Boyer, Clevenot pour ne citer qu'eux). On analyse les chances françaises et le tournoi en général avec Bastien Desmé (100% Volley-ball français) qui répond aux questions posées. 

Quelle est votre équipe favorite pour ce tournoi ?

La Serbie pour moi, champion d'Europe l'été dernier, ils participeront à ce TQO avec 11 des 14 derniers vainqueurs de l'Euro. Ils jouent avec quelques uns des meilleurs joueurs du monde à leur poste, comme les joueurs de Perugia Aleksandar Atanasijevic ou Marko Podrascanin mais aussi Srećko Lisinac, Nikola Joković, Nemanja Petrić ou Uroš Kovačević (MVP du dernier Euro). Ensuite je pense aux vices-champions d'Europe, la Slovénie, nation sous estimé par beaucoup alors qu'elle a de très bons joueurs (Stern, Cebulj, Urnaut, Kozamernik ou Kovacic) à l'Allemagne qui sera à la maison, devant 12000 spectateurs par match, même si l'équipe allemande est sur la fin d'une génération avec Grozer (35 ans), Böhme (34 ans), Kampa (33 ans), quelques autres joueurs allemands ayant un niveau de jeu intéressant comme Zimmermann, Baxpohler, Zenger ou Fromm. À ce niveau là on trouve aussi la France qui, malgré les absents (Clevenot et Rossard pour blessure, Boyer qui ne veut pas jouer le tournoi et la fédé qui se sépare d'Énard car il sera le sélectionneur de l'Estonie à partir de juin), reste compétitive car le duo d'AR Ngapeth /Tillie a terminé champion d'Europe en 2015, pour remplacer Boyer, il y a Jean Patry qui est l'une des révélations de la phase aller de Série A, il est le 4ème marqueur du championnat devant Leon, Zaytsev, Anderson, Leal ou autre Vernons, rien ne bouge dans les centraux avec les déménageurs Bretons (Nicolas Le Goff 2m06 et Kévin Le Roux 2m09) et l'étoile montante du volley français, Barthélémy Chinenyeze (2m04), à la passe les "Polonais" Benjamin Toniutti (à ZAKSA depuis 2015) et Antoine Brizard (à Varsovie depuis 2017) sans oublier le meilleur libéro du monde, Jénia Grebennikov. Et puis derrière, ne pas sous estimer les autres nations, les Pays-Bas de Nimir (meilleur marqueur de Série A), la Bulgarie de Sokolov (coéquipier de Ngapeth à Kazan), la Belgique, la République-Tchèque

Quelles sont les chances de l'équipe de France à votre sens ?

Je pense qu'avec les blessures de Clevenot et Rossard, de Lyneel qui n'a pas joué depuis plusieurs semaines, de Kévin Tillie qui n'a peut être pas la tête au volley puisqu'il vient d'être pas, Kévin Le Roux aussi puisqu'il vient de se marier, l'absence du pointu Stephen Boyer qui refuse de disputer le TQO et de Cédric Enard qui part sur un nouveau projet avec l'Estonie. Heureusement que la France a davantage de banc aujourd'hui que ça pouvait être le cas il y a quelques années. Pour moi la Serbie est bien meilleur, la France dans le 2ème chapeau avec la Slovénie et l'Allemagne

La France est amputée de certains de ses meilleurs joueurs, comment peut-on trouver  de la cohésion ?

La Volleyball Nations League permet aux nations de faire tourner les effectifs, ainsi on a pu voir de nouvelles têtes comme les nouveaux appelés, Carle et Louati. Julien Winckelmuller connaît le groupe après avoir participé à plusieurs stages. Ils sont également de la même génération que plusieurs joueurs du groupe, ils se connaissent donc des équipes de France jeunes et du Pôle France Volley.

Est-ce que ce TQO est plus dur que le tournoi olympique ?

Non car pour faire les JO il faut déjà s'y qualifier. Une fois sur place il y aura quelques unes des meilleures nations comme l'Italie, la Pologne, la Russie, le Brésil, l'Argentine. les USA plus les vainqueurs des TQO continentaux.

Que pensez vous du fait qu'après ce tournoi, d'immenses nations du volley n'iront pas à Tokyo ?

Forcément pour la France qui est la 9ème nation du monde il est préférable de voir les 12 meilleures nations du monde, mais les Jeux Olympiques concernent le monde entier, je pense qu'il est bon de laisser des billets pour tout les continents. Les 6 meilleures nations au classement FIVB sont tout de même qualifiés pour les Jeux, ensuite il y a le Japon (pays hôte et 10ème mondiale). Le niveau est donc pas mal pour le moment. Après c'est sûr que ne pas voir la Serbie (champion d'Europe), la Slovénie (vice-champion d'Europe) ou la France (champion d'Europe 2015) c'est triste. Heureusement, la formule de qualification changera par la suite.

Le fait que ce soit à Berlin cela peut avantager qui ?

L'Allemagne bien-sûr, ils seront à la maison, à la Max Schmeling-Halle, devant 12000 spectateurs. On a aussi pu voir que la Fédérations Serbe et Slovène a fait un gros travail pendant l'Euro pour que son public puisse suivre sa nation pendant la compétition, on peut imaginer qu'il en sera de même pour ce TQO. La République Tchèque n'aura pas beaucoup de routes pour se rendre à Berlin mais le public Tchèque n'est pas le plus extraordinaire d'Europe.

Propos recueillis par Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article