Pronos Mondiaux de biathlon, partie 1 : relais mixte et sprint dames

Mondiaux de biathlon 2020
Tenants du titre sur le relais mixte, les Norvégiens arrivent à Antholz-Anterselva en tant que légitimes favoris. Mais ils auront du pain sur la planche et un bon nombre de concurrents. Crédit : [NordicFocus].

Après avoir évoqué les enjeux, les personnages clés et les caractéristiques des Mondiaux de biathlon dont les courses débutent demain, il est temps de prendre un peu de risques. Nos confrères de Biathlon Live et de Ski Nordique vont nous accompagner (nous les remercions) durant la dizaine de jours à venir afin de vous proposer leurs pronostics sur les différentes courses au programme. Pas de compétition, mais simplement des conseils comme nous avons l’habitude de vous donner le vendredi dans le Hebdo-Prono. Même si à la fin, il s’agira de voir lequel de vos sites préférés aura disposé de la meilleure boule de cristal pour trouver un maximum de biathlètes sur les podiums. Pour commencer, faisons les choses dans l’ordre et commençons par les deux premières épreuves de ces Mondiaux d’Antholz-Anterselva : le relais mixte et le sprint féminin. 

 

Relais mixte : demain, départ à 14h45

Quoi de mieux pour lancer ces onze jours de rêve qu’une course bien souvent spectaculaire, remplie de rebondissements et qui s’annonce comme à l’accoutumée très relevée, le relais mixte. Format classique, deux relais féminins (6km par biathlète) et deux relais masculin (7,5km) avec pour chacun des relayeurs un passage couché et debout sur le pas de tir. Pas de tour de pénalité sur chaque faute mais des balles de pioche, trois pour chaque affrontement sur le pas de tir. Ce qui n’exclut absolument les passages sur l’anneau, ce qui compromet bien souvent la lutte pour la médaille dans n’importe quelle équipe. Vainqueur du dernier relais mixte en Coupe du monde à Pokljuka, l’équipe de France fait partie des favorites au départ, mais il y a de nombreux points à prendre en compte : la concurrence n’est pas la même en Italie qu’en Slovénie il y a trois semaines et le format avait été modifié (tout le monde parcourait 7,5km). Aussi, il ne faut pas oublier qu’en tout début de saison et quelques mois avant lors des Mondiaux à Ostersund, la France avait totalement raté ses courses (respectivement 8e et 9e, à plus de deux minutes). Elle semble comme beaucoup d’autres capables du meilleur comme du pire, à l’image de son titre aux Jeux en 2018 ou à Oslo lors de brillants Mondiaux en 2016.

Palmarès Or Argent Bronze
Mondiaux 2019 Norvège Allemagne Italie
J.O. 2018 France Norvège Italie
Mondiaux 2017 Allemagne France Russie

Pronostics : Les favoris sont clairs : la Norvège (Eckhoff, Roeiseland, T. Boe, J.T. Boe), la France (Simon, Braisaz, Fourcade, Fillon Maillet) et l’Allemagne (Preuss, Herrmann, Peiffer, Doll). Parmi les outsiders, on peut tout à fait citer la Suède ou l’équipe d’Italie qui évoluera devant son public. Derrière ces cinq formations, dur d’exister, si ce n’est pour la Russie, qui devra absolument être parfaite au tir pour jouer le podium. Les trois pronostiqueurs partent pour un tiercé classique. Mirko Hominal (Ski Nordique) vous conseille la victoire de l’équipe de France sur sa lancée de Pokljuka, remportant ainsi son premier duel sur la Norvège qu’il voit deuxième sur la boîte, devant l’Allemagne de Denise Herrmann. A travers le sport voit la victoire des monstres Norvégiens, qui devrait écraser la course sur les skis, avec derrière une belle lutte entre Français, Allemands et Italiens. Les relais masculins seront décisifs, surtout après les écarts qui se seront créés pendant les passages féminins. La France ira chercher la breloque d’argent, devant l’Allemagne qui battra pour le bronze les Transalpins.

Pour le site Biathlon Live, « même si la France possède un quatuor 4 étoiles, le relais norvégien semble tout de même plus solide, surtout du côté des filles sur le pas de tir. Avec Johannes Boe en dernier relayeur, il faudra au moins partir au contact du norvégien pour décrocher le titre. Et avec le bon retour en forme de Lisa Vittozzi, petite pièce sur l’Italie pour le bronze. Les Italiens auront à cœur de démarrer en trombe à la maison ».

Sprint dames : vendredi, départ à 14h45

Première course individuelle de la compétition et, bien souvent depuis quelques saisons, la plus indécise. Le sprint dames a perdu Anastasiya Kuzmina, championne du monde en titre, à l’inter-saison et n’a donc plus de véritable impératrice. Sur les cinq premiers rendez-vous de la saison, trois vainqueurs : Dorothea Wierer (Ostersund, Hochfilzen), Tiril Eckhoff (Grand-Bornand, Ruhpolding) et Marte Olsbu Roeiseland (Oberhof) se sont partagé les points et se retrouvent par conséquent en tête du globe du sprint, dans cet ordre. Sur ce parcours assez peu exigeant, de surcroit sur le sprint, il va falloir tirer parfaitement et skier vite pour rivaliser avec les trois citées plus tôt, qui arrivent bien souvent à combiner les deux. Mais si jamais une ou plusieurs d’entre elles marquent le pas et ouvrent la porte, elles seront nombreuses à jouer le podium : Marketa Davidova, vainqueur à Antholz l’an dernier ; Hanna Oeberg, deuxième du dernier sprint ; Denise Herrmann et Justine Braisaz, meilleures skieuses mais sur un fil au tir ; ou encore Julia Simon, qui cherche son 10/10 sur cette course. Sans oublier Ingrid Tandrevold, argentée aux derniers Mondiaux ou la locale Lisa Vitozzi. Bref, il y aura de la concurrence.

Palmarès Or Argent Bronze
Mondiaux 2019 A. Kuzmina I.Tandrevold L. Dahlmeier
J.O. 2018 L. Dahlmeier M. Olsbu V. Vitkova
Mondiaux 2017 G. Koukalova L. Dahlmeier A. Chevalier

Pronostics : Qui dit pas de tir simple dit place aux bonnes skieuses et aux biathlètes n’ayant pas toujours la chance et le talent pour aller chercher les pleins habituellement. Les reines des planches peuvent largement prétendre à décrocher le titre contrairement à d’autres éditions où le vent distribuait les cartes. Mirko Hominal imagine donc les redoutables skieuses briller sur la piste d’Antholz : Tiril Eckhoff comme championne du monde, qui retrouverait son titre acquis à domicile en 2016, devant Denise Herrmann et Marte Olsbu Roeiseland, pour lui sans doute un tout petit peu plus lentes que la leader du général, notamment sur le pas de tir. Et en effet, il faudra sans aucun doute faire un tir parfait pour aller chercher une très bonne place, potentiellement décrocher un podium et au moins trouver une position intéressante pour la poursuite.

Pour A travers le sport, c’est Marte Roeiseland qui va rafler la mise sur le sprint d’Antholz, épreuve sur laquelle elle a gagné trois de ses quatre succès en Coupe du monde. Et derrière la Scandinave, pas de formidable skieuse, mais la locale Dorothea Wierer, qui avec le plein peut aller chercher un podium. Marketa Davidova peut elle aussi envisager de grimper sur la boîte.Enfin, Biathlon Live envisage la victoire de Denise Herrmann, qui serait la deuxième de sa carrière sur un sprint, devant la jeune tchèque Davidova qui sera à surveiller sur ce site italien, et la Norvégienne Roeiseland qui a gagné sur le pas de tir le plus exigeant à Oberhof.  

Relais Mixte Or Argent Bronze
A travers le sport Norvège  France Allemagne
Biathlon Live Norvège  France Italie
Ski Nordique France Norvège Allemagne
Sprint Dames Or Argent Bronze
A travers le sport Roeiseland Wierer Davidova
Biathlon Live Herrmann Davidova Roeiseland
Ski Nordique Eckhoff Herrmann Roeiseland

Mathéo RONDEAU, avec Romain Le Biavant (Biathlon Live) et Mirko Hominal (Ski Nordique)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article