Football, rugby, autres - Les cinq sportifs français de demain par Bastien Desmé !

Timothée Platre (beach-volley) 

Ici à gauche de la photo : Crédit : Jordan Bonneau

Timothée Platre représente l'avenir du beach volley français mais également international. Le joueur de bientôt 21 ans est médaillé de bronze aux Mondiaux U17 en 2014, d'or puis de bronze à l'Euro U18 en 2015 et 2016, de bronze en U20 en 2017, d'argent en 2018 à l'Euro U20, 5ème du mondial U21 et en bronze à l'Euro U22 en 2019, une médaille d'or dès son premier tournoi majeur, le 1* de Belgique mais également de nombreuses victoires et podiums sur les étapes du championnat de France, d'Espagne et d'Italie. Un palmarès qui pourrait continuer de se construire avec le championnat d'Europe U22 en République Tchèque cet été et les tournois World-Tour auquel il participera. Ce qui m'impressionne, c'est qu'il s’entraîne peu au beach durant la période "hivernal" puisqu'il participe au championnat de France de Nationale 2 de volley avec Agde, qu'il doit palier avec ses études et que depuis 2 ans les équipes de France ne sont plus à Montpellier avec lui mais à Toulouse. Il a donc une courte période de préparation au beach volley. Préparation qu'il réalise avec Adrian Caravanno au Centre Élite du Montpellier beach-volley (Caravanno est un ancien joueur de l'équipe de France de beach et maintenant entraîneur). De plus, il n'a pas son propre partenaire puisque jusque là il a gagné ses médailles avec plusieurs partenaires différents (Marc Darrieux, Paul Nicole, Théo Faurre, Jérémy Silvestre ou encore Rémi Bassereau).
"Tim" est également suivi depuis son enfance par Nicolas Zanotta, ancien beacheur professionnel, l'Uruguayen a crée un camp d'entrainement à Barcelone et invite le jeune français à s'y rendre pour s’entraîner le week-end et ses vacances selon les dispositions du sudiste. Nicolas a également monté des camps d’entraînements à Gran Canria et Tenerife avec Harley Marques et Chema Sanchez, ces centres d’entraînements sont reconnus dans le monde entier, les meilleures paires masculines et féminines viennent durant l'inter-saison se préparer, "Tim" est toujours le bienvenue sur les différents camps. Nicolas Zanotta et Timothée Platre sont invaincus sur le circuit français, italien et espagnol.
À 20 ans le jeune français a encore des progrès à faire, mais en restant à longueur d'année dans le sable et avec un partenaire régulier, nul doute qu'une longue et belle carrière l'attend, une carrière qui pourrait se lancer en 2020 puisqu'il vient d'être sélectionné pour rejoindre l'équipe de France de beach cette année, plusieurs partenaires seront testé avec le défenseur français qui a refusé les propositions de deux clubs de Ligue A et d'un club de Bundesliga pour la saison 2020/2021.

Luca Ramon (volley-ball)

Crédit : Jordan Bonneau

Luca Ramon est pour moi le futur Jenia Grebennikov ! Doté d'une qualité de réception en or, il était le réel patron de la défense lorsqu'il était au CNVB (Centre National du Volley-Ball) en Ligue B. C'est sans surprise qu'il a signé dans un club professionnel à la fin de sa pige dans ce centre de formation qui regroupe les meilleurs jeunes français. C'est au Stade Poitiers qu'il s'est engagé pour 3 ans, cette saison comme doublure de Steve Peironet, ancien international, et le moins que l'on puisse dire, c'est que Luca a apporté beaucoup de concurrence à son partenaire. Le jeune joueur de seulement 19 ans savait qu'il serait le numéro 2 à son poste mais son envie de bien faire et de travailler lui a permis d'être plus qu'une simple doublure, il est souvent entré comme réceptionneur-attaquant afin d'apporter un grand plus sur la ligne arrière, lui qui est rapide, vif et très souvent bien placé. Le joueur formé à Saint-Avertin, à côté de Tours, est largement capable d'être titulaire dans un club de Ligue A, ce qui est rare pour un libéro de 19 ans, puisqu'il s'agit d'un poste à responsabilité et à forte pression. Connaissant Luca, il ne doit pas avoir peur et ne demande que ça après avoir représenté pour toutes les équipes de France jeune, il va tout faire pour connaitre l'équipe de France A et prendre la succession de Jenia Grebennikov dans les années à venir.

Eduardo Cavaminga (football)

Kamara, Cuisance, Diaby, Gouiri, Tousart, Thuram, Cherki...tant de footballeur très prometteur et qui font dans la France une nation favorite pour les Jeux-Olympiques de Tokyo 2020 en 2021. Mais un joueur me semble plus prometteur, peut-être candidat au ballon d'or dans 4 ou 5 ans, il s'agit d'Edouardo Camavinga. Le joueur de 17 ans est née dans la province de Cabinda en Angola, il a été naturalisé français en novembre 2019 et a été appelé quelques jours plus tard avec les espoirs, une convocation logique au vue du début de sa saison avec de grosses prestations et le Trophée du joueur du mois UNFP en août, il est alors le plus jeune lauréat de l'histoire, il avait alors 16 ans. Le principal match qui l'a révélé est sa prestation contre le Paris Saint Germain, (victoire 2/1 et homme du match). On aime regardait les stats dans le football, mais ne pas le faire avec Edouardo qui est un milieu relayeur avec un style de jeu défensif, même s'il est capable de dribbler, de casser les lignes avec sa qualité de passe.
De plus, le milieu gaucher serait la principale cible de gros clubs européens comme le Réal Madrid de Zinedine Zidane qui serait près à dépenser 100M€ pour la pépite du Stade Rennais. En effet, la polyvalence du jeune Rennais serait appréciée par Zinédine Zidane, qui cherche à renouveler un entre-jeu où plusieurs cadres sont vieillissants (Modric et Casemiro notamment). Le Borussia Dortmund et l'AC Milan serait également sur le point de formuler une offre.

Corentin Moutet (tennis)

À bientôt 21 ans, Corentin Moutet représente le tennis français de demain ! Comme l'a rappelé Paul Lalevée, le natif de Neuilly sur Seine est sacré champion de France dans toutes les catégories d'âges depuis qu'il a 12 ans. Il est même champion d'Europe U14 et U16, il s'incline en finale du championnat U18 contre le n°1 mondiale de la catégorie, Stéfanos Tsitipas. En 2016, il s’incline au 3ème tour du tournoi junior de Roland Garros contre Geoffrey Blancaneaux (futur vainqueur du tournoi). L'année suivante, il remporte le tournoi de Traralgon, en Australie, il atteint la 1/2 finale de l'Open d'Australie, de Wimbledon puis il atteint une nouvelle fois la finale du championnat d'Europe junior. C'est lors de cette année 2017 qu'il fait ses grands débuts sur le circuit professionnel. Il obtient rapidement des résultats avec deux demi-finales, à Côme puis à Seville avant de remporter les Challenger de Madrid et Santa Margherita Di Pula puis le tournoi de Brest. Il atteint alors le Top 200 de l'ATP à 17 ans. En 2018, il reçoit une invitation pour disputer l'Open d'Australie, il perd en 4 manches face à l'italien Seppi. Quelques semaines plus tard, il va jusqu'en 1/4 de finale du tournoi ATP de Quito avant d'être invité à Rolnd-Garros, il remporte son 1er match du Grand Chelem en battant Ivo Karlovic en 3 sets avant de se fair sortir par Goffin, 9ème mondiale. C'est en 2019 qu'il intègre le TOP 100 de l'ATP après une victoire au Challenger de Chennai, de Lyon, un 3ème tour à Roland Garros et un 2ème à Wimbeldon. Lors de cette saison, il s'impose notamment face à Pella (23ème mondiale) et Dimitrov (ex numéro 3 mondiale). Il avait réussi son début de saison en allant en finale du tournoi ATP de Doha après des succès face à Verdasco, Wawrinka ou encore Raonic. Il est le premier joueur de moins de 20 ans à remporter 3 Challenger !

Jordan Joseph (Rugby à XV) 

Né le 31 juillet 2000 à Garges-lès-Gonesse et formé à Sarcelles puis au RC Massy, il se révèle aux yeux du grand public en 2018 lors du Championnat du monde junior, à l'issue duquel il est désigné meilleur joueur du championnat. Il est rapidement surclassé dans l'équipe des moins de 20 ans, Joseph commence le tournoi dans la peau d'un remplaçant et fait une entrée remarquée contre l'Irlande, participant alors à la victoire de l'équipe de France, honorant par la même occasion sa première sélection en U20. Il s'installe alors rapidement comme un titulaire indiscutable pour le reste du tournoi. Après avoir battu les baby blacks en demi-finale, il est ainsi nommé parmi les 4 révélations du championnat par World Rugby, remportant le prix suite à la finale gagnée des bleuets contre l'Angleterre. Le Racing 92 avait réalisé un grand coup en engageant le jeune français avant même ce mondial 2018. En novembre 2018, il est sélectionné et titularisé avec les Barbarians français pour affronter les Tonga au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux. Les Baa-Baas s'inclinent 38 à 49 face aux tongiens. Au mois de janvier 2020, le troisième ligne est appelé pour la première fois pour faire partie de la liste des joueurs sélectionnés pour participer au Tournoi des Six Nations avec l'équipe de France. Son gabarit impressionne, il n'a pas peur de se faire mal, il percute, il casse des lignes...je le vois bien s'installer rapidement dans le très jeune XV de France de Fabien Galthié et devenir une référence mondiale à son poste dans les années à venir.

Bastien Desmé (100% volley-ball Français)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article