Le Top 5 d'ATLS meilleurs sportifs français de l'histoire : Troisième place

Etienne Goursaud 3e : Martin Fourcade (biathlon) :

Il m'a fait aimer le biathlon et incontestablement il a fait décoller la médiatisation de son sport en France. Toutes les étapes sont en clair, y compris certaines des circuits inférieur. La couverture est désormais vraiment très bonne avec un avant-course et un après course. Et ça, c'est vraiment grâce au Catalan. Sa dernière course aura définitivement contribué à forgé sa légende. Il n'y avait que lui pour faire trembler le monstre Johannes Boe, au terme d'une poursuite exceptionnelle. Il échoue à deux points pour le gros globe, mais quelle carrière et quel tempérament de champion d'être revenu d'une année 2019 assez dure.Un 8e globe qui aurait gonflé un palmarès dingue. En fait, cette année compliquée nous a aussi montré à quel point il a été fort durant toutes ses années et à quel point c'est difficile de régner comme il l'a fait. Martin Fourcade méritait sa place sur le podium. Puis un homme sympathique 

Baptiste Létang 3e : Tony Parker (basket) : 

C’est celui qui a fait passé le basket à un autre niveau de notoriété en France. 3e joueur français à exercer en NBA, il est néanmoins celui qui a le plus marqué la ligue américaine. Et ce sera très difficile de le détrôner.
TP a deux carrières distinctes, celle avec les Spurs en NBA et celle avec l’Équipe de France qu’il emmena sur le toit de l’Europe en 2013. On se souviendra longtemps de son discours à la mi-temps de la demi-finale face à l’Espagne, grande rivale de la France en basket lors de ces années Parker. Le meneur des bleus a réussi à remobiliser ses coéquipiers, alors menés 34-20 par les Espagnols. La France s'impose en prolongation puis en finale face à la Lituanie. Un titre charnière pour Tony Parker qui apporte à la France sa seule médaille d’or internationale.
Si on ajoute à ça, 4 titres de NBA avec San Antonio, un titre de MVP des Finales en 2007 et 6 sélections au All-Star Game, on a le plus grand (pas en taille) basketteur français de l'histoire. Dans un sport dominé par les américains, le frenchie a réussi à se faire une belle place. En jouant pendant 17 saisons au Spurs il rentre dans la légende du club et son maillot numéro 9 est retiré le 11 novembre dernier.
Grâce à lui, le basket a gagné en popularité en France. Combien de gamins ont voulu imiter les layup de Tony Parker sous un panier de playground ? 
Un grand homme, 3e de mon top 5.

Paul Lalevée  3e : Sebastien Loeb (rallye)

Sébastien Loeb monte sur la 3e marche de mon podium, même s’il était plutôt habitué à s’installer sur la plus haute. Engagé sous les couleurs de Citroën Racing, il remporte avec son copilote Daniel Elena le championnat du monde des rallyes neuf fois consécutivement de 2004 à 2012. Détenteur à son époque de la plupart des records de la discipline du rallye, acquis lors d’une période où le règlement imposait des ordres de passages pénalisants pour le numéro un mondial, il est le pilote le plus titré du sport automobile. Il est d’ailleurs considéré par de nombreux observateurs et spécialistes comme le plus grand pilote de rallye de tous les temps. Sur 178 départs en WRC, le natif d’Haguenau s’est imposé à 79 reprises. Il est 3e dans mon classement car il a totalement démocratisé ce sport, qui est toujours aujourd’hui peu médiatisé en France. Et son palmarès, quasi unique dans le sport français, le propulse sur le podium.

Bastien Lacoste 3e : Sébastien Loeb (rallye)

Sébastien Loeb ne serait-il pas le plus grand pilote de rallye de tous les temps ? Beaucoup de spécialistes le pensent. Débutant la compétition automobile à 21 ans, alors qu’il se destinait plus jeune à une carrière de gymnaste, Sébastien Loeb n’a pas mis longtemps à gravir les échelons. Il remporte son premier titre mondial WRC moins de 10 ans après s’être assis dans son premier baquet. Un premier titre qui en verra suivre 8 autres consécutivement, à une époque où le règlement imposait au leader du championnat de s’élancer en premier sur la route, ce qui était un net désavantage sur les rallyes terre et neige (75% des rallyes). Il ira ensuite exercer son coup de volant loin des rallyes, avec un peu moins de succès, avant de revenir effectuer quelques piges pour Hyundai, sur une voiture bien différente de la Citroën qu’il a connu pendant toute sa carrière internationale. Malgré 4 ans d’arrêt, il remporte le rallye d’Espagne en 2018, avec très peu d’entrainement ! Rappelant à tout le monde que c’est bien lui le boss du WRC !

Mathéo Rondeau 3e : Zinédine Zidane (football)
 

Il n'y a pour lui non plus pas d'hésitation quant à sa présence dans ce haut du classement. Idole de beaucoup à la fin des années 90 et bien longtemps après, Zidane a marqué de son empreinte le football français et mondial. Il fait partie, avec Gerd Muller et Franz Beckenbauer, du cercle très très fermé des hommes à avoir remporté la Coupe du monde, le Championnat d'Europe, la Ligue des Champions (tous formats confondus) et le Ballon d'Or. Ces quatre trophées font déjà de lui une légende de son sport, mais c'est aussi plus la manière que les résultats qui ont marqué la carrière de Zidane. Il y a les deux buts en finale du Mondial français, les matches extraordinaires avec les Galactiques du Réal, ou cette splendide phase finale de la Coupe du monde 2006 dans laquelle il a survolé les débats (dans le jeu) et clairement offert la place en finale aux siens.

Bastien Desmé 3e : Alain Fabiani (volley) 

Comment un fan de volley ne peut-il pas mentionner un volleyeur dans son top 5 des sportifs français de l'histoire ? Pas simple d'en sortir un du lot entre les récents Ngapeth, Grebennikov, Henno ou Antiga par exemple ou les plus anciens Laurent Tillie, Mazzon, Meneau, Chambertin ou encore Fabiani. C'est ce dernier qui m'a le plus marqué, Alain Fabiani. Professionnel de 1976 à 1999, il est très rare de voir un athlète durer aussi longtemps, 23 ans à haut niveau dont 15 en équipes de France (392 sélections, 4ème joueur le plus capé). Son jeu inspire bon nombre de passeur d'aujourd'hui comme Toniutti, De Cecco ou Bruno Rezende. Je retiens aussi qu'il a commençait sa carrière pro à 18 ans seulement, c'était très rare à l'époque. Chose rare aussi à cette époque, les français qui évoluent à l'étranger, hormis Alain Fabiani, ils étaient peu nombreux à avoir pu évoluer à l'étranger. Le passeur d'1m86 à disputer une saison à Santal Parme dans le meilleur championnat du monde, le championnat d'Italie. Pour cette saison italienne, il remporte la prestigieuse coupe d'Italie et a marqué le coeur du public Parmigiani. En 1985/1986, il fait parti du fameux commando qui prépare l'Euro 1986 en France (il termina meilleur passeur du tournoi). Alain Fabiani c'est une médaille d'argent du championnat d'Europe 1987, une médaille de bronze en 1985, finaliste de la Ligue des champions en 1983 et 1990, 6 championnats de France et 6 fois vice-champion de France et 4 coupes de France. En 1988 il participe aux Jeux Olympiques de Séoul et termine en béquilles suite à une blessure, la France ne gagnera plus de matchs sans lui et terminera à une triste 8ème place. 4 ans plus tard, il participa à la qualification pour les JO de Barcelone mais ne sera pas retenu à cause d'une blessure, la France terminera 11ème/12 ...
 

Récapitulatif

  Paul Lalevée Etienne Goursaud Bastien Desmé Baptiste Létang Bastien Lacoste Mathéo Rondeau
Cinquième Bernard Hinault Marie-José Pérec Suzanne Lenglen Sébastien Loeb Martin Fourcade Marie-José Pérec
Quatrième Tony Parker Zinédine Zidane Bernard Hinault Marie-José Perec Bernard Hinault Thierry Omeyer
Troisième Sébastien Loeb Martin Fourcade Alain Fabiani Tony Parker Sébstien Loeb Zinédine Zidane
Deuxième            
Premier            

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article