NBA, Où en est-on à 20 matchs des Playoffs ?

Jayson Tatum [Crédit : fr24news]

Jayson Tatum [Crédit : fr24news]

À un mois et demi du début des playoffs de NBA, on fait un point sur la saison régulière. Alors qu’il reste une vingtaine de matchs à jouer pour les franchises, les enseignements semblent plus clairs, mais la course au titre et les playoffs s’annoncent indécis comme très rarement. On reviendra sur le joueur du moment et la situation actuelle des basketteurs français.

À l’Est, s’il faut retenir un seul joueur pour cette fin de mois de février, c’est à coup sûr le Celtic Jayson Tatum. Déjà en vue lors de ses 2 premières saisons en NBA, le joueur de Boston semble s’affirmer comme un futur grand de la ligue. Sa moyenne aux points est de 34 points sur les 5 derniers matchs disputés. Sur ces 5 rencontres, 2 performances à particulièrement mettre en avant. Dimanche dernier, face aux Lakers, lors d’un gros duel, pour une fois à 21h30 heure française, les Celtics s’inclinent 114-112. Tatum, qui fête ses 22 ans ce mardi 3 mars, profite de ce match serré et prenant pour égaliser son record de points en carrière, 41 points. Face à une des meilleures défenses du championnat, c’est une performance hors normes. Anthony Davis n’a pas réussi à contenir le numéro 0 des C’s, les dribbles rapides et les déplacements furtifs de Tatum ont eu raison de AD. On a eu aussi le droit à un gros face à face contre Utah et Donovan Mitchell. Les 2 joueurs, coéquipiers au Mondial avec Team USA, se sont livré à un 2e quart-temps de très haut niveau. En seulement 12 minutes, Mitchell marque 20 points et Tatum 18. À la fin, c’est le collectif des Celtics qui l’emporte (114-103).

Sans Kemba Walker, blessé, Jayson Tatum mène l’équipe et montre qu’il a l’étoffe d’un Franchise Player après seulement 2 saisons et demi en NBA. La réussite actuelle de Boston, 3e à l’Est, on la doit également au reste de l’équipe et surtout à Jaylen Brown. Il prend le rôle du lieutenant idéal pour Tatum. Arrivé un an avant lui aux Celtics, Brown marquait déjà le renouveau d’une équipe jeune en reconstruction. Les 2 Celtics ne cessent de se complimenter en interviews interposées, et l’alchimie fonctionne à merveille. 

Après une première sélection au All-Star Game, Jayson Tatum permet aux Celtics de retrouver de la sérénité. Alors que la saison passée a été marquée par des problèmes de vestiaires avec notamment Kyrie Irving parti cet été à Brooklyn, cette saison semble marquer le vrai renouveau. Les Celtics, une équipe d’avenir ou du présent ? Réponse lors de leur possible confrontation face aux Bucks en playoffs !

Rudy Gobert au dunk lors du dernier All-Star Game à Chicago [Crédit : Kyle Terada]

Rudy Gobert au dunk lors du dernier All-Star Game à Chicago [Crédit : Kyle Terada]

 

Où en sont les français ?

Du côté des Français présents en NBA, les performances et les résultats sont divers. On les compte cette saison au nombre de 12. Au dessus du lot, Evan Fournier et Rudy Gobert réalisent tous les 2, une très bonne saison. Le premier prend de plus en plus de place dans son équipe d’Orlando avec la meilleure saison de sa carrière. Le Magic devrait pouvoir se qualifier en playoffs. Ils sont actuellement 7e à l’Est. Le Jazz de Rudy Gobert est encore mieux placé dans la course aux playoffs, 5e à l’Ouest avec 11 victoires d’avance sur le 9e. Rudy Gobert, bien qu’un peu en deçà des espérances en début de saison a pu participer pour la première fois de sa carrière au All-Star Game. Il est le 3e Français de l’histoire à y participer après Tony Parker et Joakim Noah. Nul doute que cette participation le fait entrer dans une catégorie encore plus haute. Lui qui a été élu 2 fois défenseur de l’année obtient une récompense qui lui tenait à cœur et qui devrait le motiver pour la fin de saison et pour aller le plus loin possible en playoffs.

Un ton en dessous, on trouve Ian Mahinmi. Présent depuis un peu plus de 10 ans en NBA, il réalise à 33 ans, une de ses meilleures saisons. Avec, 21,3 minutes de moyennes, 7,4 points et 5,7 rebonds, il apporte un poids important dans la raquette et il est là lors des grands rendez-vous et en fin de match. Son équipe de Washington est à la bataille pour une qualification en playoffs. Actuellement 9e de la conférence Est, les Wizards comptent 4 victoires de retard sur les Nets de Brooklyn. Tout reste possible !

Pour le reste, Timothé Luwawu-Cabarrot aux Nets, Frank Ntilikina aux Knicks, Adam Mokoka aux Bulls et Élie Okobo aux Suns jouent entre 10 et 20 minutes par match et alternent le bon et le moins bon dans des rôles de 6e homme. Aux Pistons, le rookie, Sekou Doumbouya passé par Poitiers et Limoges prend de plus en plus d’ampleur. Après des problèmes de confiance avec son coach, le Français a depuis janvier de plus en plus d’occasions de se montrer. Il a d’ailleurs réalisé un beau match à 24 points face aux Celtics. Une belle performance pour le Français de 19 ans. Prometteur !

Encore en dessous, on retrouve William Howard aux Rockets, Jaylen Hoard aux Blazers et Vincent Poirier aux Celtics qui n’arrivent pas à trouver une place dans l’effectif et lorsqu’ils jouent, ne rentrent sur le parquet pas plus de 5 minutes.

Enfin, l’expérimenté Nicolas Batum vit sa plus mauvaise saison en NBA. Le Français de Charlotte n’a pas rejoué depuis le 24 janvier et le match face à Milwaukee. Avec moins d’efficacité aux shoots et enchaînant les petites blessures, il est sur une pente descendante qu’il a du mal à inverser. Avec 5 victoires de retard sur le dernier qualifié aux playoffs, les Hornets de Batum vont avoir du mal à se qualifier. Peut-être aurait-il pu se relever en playoffs, mais d’ici là, la fin de saison de Nicolas Batum semble s’assombrir. Il lui restera une année de contrat avec les Hornets après cette saison. On lui souhaite de rebondir, lui qui a tellement marqué le basket français !

 

 

Baptiste Létang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article