[Interview] Nabala Fofana, son confinement, Nantes et l'Équipe de France

Nabala Fofana sous le maillot des Déferlantes de Nantes - Rezé [© Shoot Lo]

Privée de fin de saison avec son club des Déferlantes de Nantes - Rezé, la jeune basketteuse Nabala Fofana a accepté de répondre à nos questions pour évoquer la période de confinement, cette saison et la suite de sa carrière.

"C’est difficile, car on n’a pas toutes les mêmes possibilités pour s’entraîner."

Nabala Fofana est resté à Nantes pour le confinement. La décision de la Ligue Féminine de Basket a été brusque. “Ça a été compliqué, car je n’ai même pas eu le temps de dire “au revoir” à mes coéquipiers. On s’est entraîné le vendredi, puis, on ne s’est pas revu depuis”. Un peu plus d’un mois après le début du confinement lié à la crise du coronavirus, la joueuse continue à essayer de se maintenir en forme selon ses moyens. “C’est difficile, car on n’a pas toutes les mêmes possibilités pour s’entraîner. Moi, par exemple, je n’ai pas de panier chez moi. Du coup, j’ai un programme. Je vais courir 3 fois par semaine, j’essaie de travailler mon dribble, je fais des séances d’aérobic, de yoga, de crossfit, du gainage ou même de la zumba.” Le flou juridique qui entoure la pratique sportive en extérieur pendant le confinement empêche de savoir s’il est autorisé de s’entraîner seul sur un playground à moins d’1 km de chez soit. Un flou dans lequel vivent donc les joueuses et joueurs de basket qui ne sont pas équipés de panier personnel. Concernant les salaires de joueuse, celui-ci est maintenu à Nantes. “ Je reçois mon salaire comme si le championnat avait continué. Pour l’instant, je n’ai pas eu d’informations concernant un chômage partiel ou une autre solution.“

Euro U18 - 2017 [© FIBA]

Revenons à la compétition. Après une suspension, le 13 mars, la LFB annonce le 10 avril que le championnat ne reprendra pas. À ce moment Nantes - Rezé est dernier, mais vient d’enchaîner 2 victoires. “C’est frustrant. Surtout qu’on était à 2 sur 2. On commençait à mieux marcher. Ça ne nous était pas arrivé depuis le début de saison. Mais c’est sûrement une bonne décision pour la santé de tout le monde d’arrêter la saison. […] Je pense qu’on aurait pu bien finir la saison. On repartait sur une bonne dynamique. Je pense qu’on aurait eu de bonnes chances de se maintenir. Toutes les filles étaient en forme pour !” Après 2 ans passés à Nantes, l’intérieure connaît le club qui l’accueillera la saison prochaine, mais préfère ne pas encore dévoiler sa destination (ndlr : elle a depuis été annoncée aux Gazelles de Montpellier). S’il fallait retenir un seul moment de ses 2 saisons, ce serait le maintien acquis l’an dernier en play-down. Un point d’orgue de ses début au plus haut niveau national. Malgré des résultats d’équipe qui n’ont, peut-être, pas étés à la hauteur des attentes, la joueuse se dit ravie de son passage dans l’ouest. “Je voulais vraiment jouer au premier niveau national. En plus, Nantes est une belle ville, agréable à vivre. Je ne connaissais que Paris, donc c’est bien aussi de découvrir une autre ville. C'est une équipe de LFB qui me permettait de jouer en 4e ou 3e rotation. Et j’ai eu de la chance, j’ai eu pas mal de temps de jeu finalement.” D’un œil un peu plus détaché, aujourd’hui, Nabala Fofana croit à une amélioration de la situation sportive à Nantes. “Avec Aurélie (ndlr : Aurélie Bonnan, récemment nommée coach) à la tête de l’équipe, je pense que ça ira mieux. Ça dépendra aussi du recrutement et des filles qui arrivent au club. Mais Nantes devrait faire une saison correcte. Du moins, une meilleure saison que les 2 qui viennent de s’écouler.”

"J’ai eu de la chance, j’ai eu pas mal de temps de jeu finalement."

Même à 20 ans, Nabala Fofana ne s’empêche pas de penser à l’Équipe de France. Souvent appelée en équipes jeunes, elle a même ramené le bronze à 3 reprises des Championnats d’Europe. “L'année dernière, à l’Euro U20. On partait vraiment pour ramener l’or, on pouvait le faire. Malheureusement ça se fini pas si bien que ça. En demi, l’Italie n’a pas du tout jouer de la même façon qu’en poule (ndlr : la France avait battu l’Italie en poule.) On avait fait la préparation la plus dure que j’ai faite en Équipe de France pour pouvoir y arriver. Mais ça reste quand même un bon souvenir. [...] “Je pense que c’est un objectif pour toutes les joueuses de haut niveau de représenter son pays en A. C’est vraiment un autre niveau. Il faut faire partie des meilleures. Aujourd’hui, je me concentre sur ce que j’ai à faire en club, mais bien sûr, l’Équipe de France reste un objectif.”

En attendant la fin du confinement et la reprise des championnats de basket à la rentrée prochaine, on souhaite à Nabala Fofana une grande carrière en club et en sélection nationale !

Baptiste Létang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article