Football - Les cinq sportifs français de demain par Paul Lalevée

Corentin Moutet 

Né le 19 avril 1999 à Neuilly-sur-Seine, Corentin Moutet est un grand espoir du tennis français. Au niveau national, il est sacré champion de France dans toutes les catégories dès l’âge de 12 ans. Champion d’Europe des 14 ans en 2013, il perd en finale dans le championnat des 18 ans 3 ans plus tard contre le n°1 mondial de la catégorie, le grec Stéfanos Tsitspipas en abandonnant à la suite d’une contestation arbitrale. Ses premiers résultats significatifs, il les obtient en 2017 avec 2 demi-finales en tournois Challenger puis remporte des tournois, dont celui de Brest, ce qui lui permet d’intégrer le top 200. Il devient en 2019 le premier joueur de moins de 20 ans à remporter trois tournois Challenger et rentre également pour la 1e fois dans le top 100, en atteignant le 86e rang mondial. Il atteint le 3e tour de Roland-Garros, en battant au 2e tour le 23e joueur mondial, Guido Pella. Quelques semaines plus tard, après être sorti des qualifications de Wimbledon, il réalise dès le 1er tour l’exploit de sortir Grigor Dimitrov, en 5 sets, après avoir été mené 2 sets à 0. En 2020, il s’incline en finale du tournoi de Doha, en gagnant des matchs contre Raonic, Verdasco ou encore Wawrinka. 


Donavan Grondin

Membre de l’équipe sur route Arkéa-Samsic, Donavan Grondin participe également aux compétitions sur piste, et c’est d’ailleurs là qu’il est très attendu dans les prochains mois. Originaire de La Réunion, il avait été champion de France de la course en ligne chez les cadets (15/16 ans) avant d’intégrer le pôle France de Bourges. 2017 et 2018 seront les années du début sur la piste, avant de concrétiser lors de l’hiver 2018/2019. Durant cet hiver, il obtient une première sélection en Coupe du monde sur piste et devient à 18 ans champion de France de poursuite par équipe, de la course à l’américaine et de l’omnium. Il glane également une médaille de bronze lors du scratch. Pour la route, il veut toucher à tout, même s’il pense avoir une préférence pour le contre-la-montre. A 20 ans, en intégrant la prestigieuse formation Arkéa-Samsic (avec Bouhanni, Barguil ou encore Quintana), il devient le 2e réunionnais à devenir coureur cycliste professionnel, après Lorenzo Manzin. 


Sekou Doumbouya

Le natif de Conakry, en Guinée, était depuis longtemps présenté comme un futur crack du basket-ball français. Arrivé au Centre fédéral en 2014 pour jouer avec les cadets France, il devient l’année suivante le premier joueur né en 2000 à fouler le parquet d’une des 3 divisions françaises professionnelles. En rejoignant le Poitiers Basket 86 en 2e division, Sekou montre beaucoup de choses et ses prestations sont si intéressantes que l’entraîneur du Limoges CSP souhaite qu’il rejoigne son équipe. Il décide tout de même de rester et bat son record de points en février 2018, avec 26 points. Il est alors prévu comme l’un des 10 premiers choix lors de la draft 2019 de la NBA. Il annonce d’ailleurs sa candidature à cette draft en avril 2019, alors qu’il joue en 1e division avec le Limoges CSP. Il est drafté en 15e position par les Detroit Pistons, mais joue principalement avec l’équipe de G-League lors de la 1e partie de saison. Suite à de nombreuses blessures des titulaires, il dispute son premier match NBA le 23 novembre 2019. Sa saison et sa carrière NBA débutent réellement en janvier 2020, où il réalise plusieurs double-double (points et rebonds) et doit défendre, de par son profil, sur des superstars comme Kawhi Leonard, Paul George ou encore LeBron James. 


Eduardo Camavinga

Né en Angola en novembre 2002, de nationalité congolaise et naturalisé français en novembre 2019, Eduardo Camavinga est présenté comme un crack du football français. Très jeune, il est déjà surclassé dans les équipes jeunes du Stade rennais. A à peine 16 ans, il signe son premier contrat professionnel avec le Stade rennais et devient à cette occasion le plus jeune joueur à passer professionnel dans ce club. Spécialiste des records, le milieu de terrain rentre en jeu et devient le 6 avril 2019 le premier joueur né en 2002 à jouer dans un des cinq grands championnats européens. Il connaît quelques semaines plus tard sa première titularisation, battant là encore des records de précocité. Il effectue au début de la saison 2019-2020 une très bonne prestation face au PSG au cours duquel il est élu meilleur joueur du match. Il sera nommé joueur du mois en L1, et devient alors le plus jeune lauréat de l’histoire de cette récompense. Il marque son 1er but en professionnel le 15 décembre 2019, et devient le plus jeune buteur de l’histoire du Stade rennais à 17 ans, 1 mois et 5 jours. Milieu polyvalent, il évolue la plupart du temps au poste de relayeur. Un grand avenir lui est promis, de grands clubs comme le Real Madrid lui ayant montré leur intérêt.

Sacha Zhoya

Sasha Zhoya naît le 25 juin 2002 à Subiaco, dans la banlieue sud de Perth, en Australie, d’une mère française et d’un père zimbabwéen. Sa mère, ancienne skieuse nationale, est également coach d’athlétisme. C’est donc naturellement que Sacha débute l’athlétisme à l’âge de 8 ans, en suivant sa soeur. Il s’entraîne au sprint et au saut à la perche, lui qui possède depuis 2019 3 records du monde cadets (60m haies, 110m haies et saut à la perche) et le record du monde juniors du 60m haies en 7s34, alors que chez les seniors, ce record est à 7s30. Lui qui a un passeport australien, français et zimbabwéen, il est obligé avant la fin de l’année 2019 de décider pour quel pays concourir sportivement. Il choisi la France, en ayant notamment en ligne de mire les Jeux Olympiques d’été de 2024 à Paris. Il intègre directement le dispositif « Athlé 2024 » mis en place pour soutenir les espoirs de l’athlétisme français en vue de ces Jeux olympiques. Vivant à l’INSEP, il s’est déjà adapté à sa nouvelle vie en France, même s’il continue à suivre les cours par correspondance pour son diplôme des arts de la scène. A bientôt 18 ans, Sacha Zhoya n’a pas fini de faire rêver les foules. 

Paul Lalevée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article