Moldavie-France : Les notes des 11 Bleus

On ne va pas se mentir, pas de quoi faire vibrer un stade. Sauf peut-être le modeste stade de 10000 places, transformé le temps d'un match en chaudron. Car les champions du monde français ouvraient leur campagne de qualification pour l'Euro par un match en Moldavie. Après un début poussif, Griezmann a libéré les bleus, avant de glisser un merveilleux corner à Varane. Giroud a tué le match dans la foulée. 3-0 et puis plus grand chose. Deuxième mi-temps plus insipide, plus terne. On retiendra le but d'Mbappe, mais aussi cette petite tâche, avec un but Moldave. 4-1, et la prise de pouvoir dans ce groupe de qualification. On s'en contentera très largement ! 

Hugo Lloris (non-noté) : Lui donner un 5/10 dans un match où il n'a eu rien à faire n'avait pas beaucoup de sens. Le pire, c'est qu'il a pris un but, où il ne peut rien faire. Frustrant pour un gardien

Layvin Kurzawa (5,5/10) : Il trouvait ici un match à sa mesure, lui le latéral offensif et parfois brouillon défensivement. Son apport offensif a été non négligeable, même s'il aurait pu mieux faire sur quelques ballons. Un retour en équipe de France sobre, sur la pointe des pieds. Un peu comme celui à Paris. Difficile d'en dire plus. Le but vient de son côté. Mais il est aussi passeur décisif !

Samuel Umtiti (5/10) : Difficile à noter, car il n'a pas eu grand chose à faire sur le plan défensif. Il a eu le mérite de rassurer. Mais face à cette faible opposition, difficile aussi de se faire vraiment une idée. On verra par la suite, car Umtiti a à prouver, après avoir perdu sa place en club. D'autant qu'il n'est pas étranger au but Moldave

Raphaël Varane (6,5/10) : Même constat que pour Umtiti, mais un but splendide de la tête qui fait la différence et qui a définitivement mis la tête sous l'eau à des Moldaves. Globalement son but illustre a illustré sa maîtrise aérienne, mais aussi technique. Varane est INCONTOURNABLE en bleu. Le but sonne tout de même comme une fausse note dans la partition.

Benjamin Pavard (5/10) : Face à de faibles adversaires, il a forcé sa nature, proposant des solutions offensives. Mais on sent que ce n'est pas un vrai latéral à la qualité de ses centres, trop médiocres. Si cela ne passe pas contre la Moldavie, il ne faut pas se faire d'illusions, cela ne passera pas non plus davantage contre de plus grosses cylindrées.

Ngolo Kanté (7/10) : Beaucoup de récupérations. Beaucoup d'activité. Un match à la Kanté, toujours fidèle à lui même. On l'aime au final, beaucoup de simplicité dans son jeu, comme dans la vie.

Paul Pogba (7/10) : Une merveille de passe pour Griezmann, pour débloquer des Bleus un peu empruntés. Paul Pogba avait prévenu, son équipe aborderait le match avec beaucoup d'humilité et de sérieux. Il a respecté ses engagements. Il a été un peu moins bon en seconde période (comme l'ensemble du collectif). Mais il avait sans doute la tête tournée à l'Islande. On peut le comprendre, à 3-0, l'affaire été pliée de toute manière.

Blaise Matuidi (6/10) : A tout ceux qui critiquent Matuidi sur son manque d'élégance... Le Turinois surcompense tellement par sa générosité ses appels, sa capacité à désorganiser une défense par son apport offensif.

Antoine Griezmann (8/10) : Le véritable chef d'orchestre de ce succès. Un but génial en première intention, suivi d'une merveille de corner pour Varane. Parfois (peut-être injustement) critiqué dans ce blog, il faut reconnaître ses qualités de plaque tournante. Après ne nous enflammons pas, ce n'était que la Moldavie. Mais attention, cela peut parfois rendre la tâche bien plus difficile, face à un adversaire bien regroupé. Chapeau ! 

Olivier Giroud (6/10) : Olivier Giroud s'est procuré beaucoup d'occasion, en a marqué une, d'une subtile déviation. Il aurait pu inscrire un doublé. Plutôt disponible, il s'est montré intéressant ce soir. A voir face à un adversaire de plus gros calibre. Mais c'est plutôt prometteur. 

Kylian Mbappe (5,5/10) : Un but qui vient récompenser une belle activité. Mais on ne va pas se mentir, ce soir Mbappe a beaucoup raté. Il a eu le mérite de ne pas tout le temps chercher la solution individuelle.

Etienne GOURSAUD

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article