La statistique au service du sport

Novak Djokovic s'est attaché les services de Craig O'Shannessy, qui analyse toutes ses données. [Crédit : Eurosport]

Novak Djokovic s'est attaché les services de Craig O'Shannessy, qui analyse toutes ses données. [Crédit : Eurosport]

Incontournables ! Si vous passez un peu de temps sur les réseaux sociaux, vous êtes forcément tombés sur ces pages. Optajean pour le foot, Jeu, set et maths pour le tennis. Autant de pages spécialisés. Leur force ? Ils vous sortent LA statistique au bon moment. Le nombre de buts marqués par un joueur contre telle équipe. Le pourcentage de victoires d'une tenniswoman, après avoir perdu le premier set, rien ne leur échappe. Cela illustre bien un fait : les statistiques prennent une place de plus en plus importante dans le sport. Pourquoi ? Comment ? On vous détaille le développement et l'utilité de cet outil. 

Pourquoi un tel développement? Analyse du cas du tennis.

On a choisi le cas du tennis, car c'est sans doute l'un des sports où la statistique est la plus importante. Pourcentage de 1er, 2nd service, vitesse moyenne des frappes, pourcentage de victoires en finale, tout est analysé, décrypté presque en tant réel. Jeu, Set et Maths est présent sur les réseaux sociaux depuis 2013. Derrière cette page, une passionnée. Grâce à elle, vous avez pu apprendre, entre autres, que le week-end dernier que Svitolina a remporté ses neuf finales disputées depuis 2017. Pour elle, la raison de ce développement est simple : "L'essor des nouvelles technologies a permit cela. Aujourd'hui, de plus en plus de données sont collectées durant les matchs. Plus il y a de données, plus on peut générer de statistiques". Mais attention, si l'essor est nouveau, les statistiques existent depuis un certain temps, dans le milieu tennistique. "André Agassi faisait référence, dans sa biographie, aux statistiques dans les années 90". 

On peut y ajouter le fait qu'avec l'omniprésence des réseaux sociaux, l'information instantanée et celle qui sera la plus percutante aura le plus d'impact. Sortir la bonne statistique au bon moment et c'est le succès assuré. 

Une analyse partagée par Mojjo. Une entreprise qui vous propose d'installer des caméras sur un court de tennis, qui vous filme et qui analyse votre entraînement ou votre match. Rien ne leur échappe. "Cela répond principalement à un besoin de mesure de la performance. Quand on court, on aime savoir combien de temps on a couru, combien de kilomètres on a parcouru, combien de calories on a dépensé, etc. Le tennis, même si c'est un sport plus complexe, n'échappe pas à la règle" confie la jeune boite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comprendre et l'utiliser pour optimiser ses performances.

C'est là que cela devient encore plus intéressant. C'est que les statistiques peuvent servir la performance. Il suffit de savoir les utiliser et de savoir à qui s'adresser. Restons dans le tennis. Certaines entreprises se sont spécialisées dans l'outil statistique, comme Mojjo qui a accepté de répondre. Pour eux, le tennis(wo)man peut s'optimiser à travers ce qui leur est proposé. "Notre mission, c'est d'essayer de le rendre accessible au niveau amateur. La régularité en coup droit ou en revers, les zones trouvées au service, le taux de conversion des balles de breaks... Ce sont des informations qui sont pertinentes à tous les niveaux". Une analyse partagée par Jeu, set et maths : "D'un point de vue personnel, je pense qu'il est important de garder un œil sur toutes les statistiques. Que ce soit sur ses statistiques personnelles, mais aussi sur les statistiques de l'adversaire. Cela permet d'apporter des faits, d'orienter la stratégie à adopter". 

Les images (cf : les deux Screenshots ci-dessus) offertes par Pauline Dore, après une session d'entraînement analysée par Mojjo, montrent ainsi toutes les données recueillis. On constate ici, qu'elle a gagné 40% de points, après sa seconde balle. Elle sait alors qu'elle doit encore s'améliorer dans ce domaine-là. 

Des tennisman et pas des moindres, ont fait le choix de s'entourer de spécialistes, à l'image de Novak Djokovic qui s'est entouré de Craig O'Shannessy (article abonnés l'Equipe). Son objectif? Recueillir un maximum de données et s'en servir pour analyser le jeu du Serbe et celui de ses adversaires. On peut ainsi déceler des failles ou des "tics", comme une zone de service favori, quand on a une balle de break contre soi. "Les stats, accompagnées par la vidéo, très importante dans le tennis, apportent une vision objective de la performance. Patrick Mouratoglou, le coach de Serena Williams, est un fervent défenseur de cette thèse. Les stats permettent donc d'avoir une vision claire sur le style de jeu de chacun, et la qualité de la performance produite à un instant T" confie Mojjo. Craig O'Shannessy avait décelé chez Rafaël Nadal, une prépondérance à servir au T, dans la diagonale des égalités. Dustin Brown, conseillé par ce même expert, avait donc profité de cette analyse pour prendre de court l'Espagnol, le battant à Wimbledon en 2015. 

Attention cependant à l'effet pervers, comme l'analyse Jeu, set et Maths : "Lorsque vous savez que vous avez affronté un joueur 10 fois, et que vous avez perdu 10 fois, il y a des risques d'entrer sur le court avec une petite voix dans la tête qui te murmure qu'il n'y a pas de raison que ça change". 

Prisées par le grand public.

Le spectateur en est devenu friand également. Celui qui regarde un match, ne se contente plus de regarder deux joueurs jouer au tennis. Il veut savoir et qu'on lui décrypte, quasiment en temps réel, ce qu'il voit à la télé. "Les stats en temps réel, là, on se rapproche vraiment de l'expérience du téléspectateur, moins de celle du pratiquant. Mais en effet, les consultants TV s'appuient de plus en plus fréquemment sur des données chiffrées pour analyser les prestations des joueurs, et expliquer le coup de mou d'untel, ou la raison pour laquelle untel a pris l'ascendant sur son adversaire" analyse Mojjo. Cela peut aussi expliquer le changement de stratégie d'un joueur, s'il est mis en difficulté et comment il a procédé pour remédier aux différents problèmes. En court de match, on voit certains joueurs tenter de raccourcir les échanges, en montant à la volée, car ils voient que sur les "rallyes" ils sont très souvent perdants. "Certaines personnes, techniquement à l'aise, l'auront vu d'elles-mêmes, d'autres vont le remarquer grâce aux statistiques qui s'affichent à l'écran. Et c'est là un des avantages des statistiques pour les commentateurs : c'est d'apporter du factuel à leur propos" conclut Jeu, Set et Maths.

Qui avance aussi l'intérêt des parieurs : "Tout d'abord, l'essor des paris sportifs y participe énormément à mes yeux : lorsque je regarde ma communauté, beaucoup sont des parieurs. Ces derniers vont plus être intéressés par les statistiques liées au résultat". Effectivement, il sera difficile de parier pour un Gasquet s'il affronte Nadal, en sachant qu'il a perdu ses dix matchs face à l'Espagnol. 

On pourrait faire le comparatif avec d'autres sports, dont le football, ou l'outil est également en plein essor, ou encore du cyclisme, très friand de données en tout genre. Mais c'est un fait indiscutable. Les statistiques sont devenues indispensables pour le sportif, dans l'accompagnement de sa performance. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article